dimanche 30 juin 2013

Neuilly-sur-Marne : À la brocante du centre ville (Église Saint-Baudile)

Il est de tradition au mois de Juin, d'organiser des rencontres entre voisins et riverains à l'occasion de brocantes populaires. 

Il est aussi de tradition de s'y rendre pour vous y rencontrer...

C'est ainsi que je serai à la brocante de l'Église, en fin d'après midi. 

Venez m'y retrouver ! 

A très vite ! 

samedi 29 juin 2013

Le Parti socialiste participera, comme chaque année, à la Marche des fiertés LGBT.

De nombreux militants et élus seront présents dans la Marche. Une délégation sera conduite par le Premier secrétaire, Harlem Désir, avec notamment Bertrand Delanoë, Marc Coatanéa, Rémi Féraud, Patrick Bloche, Marie-Pierre de la Gontrie ainsi que Thierry Marchal-Beck, Président du Mouvement des Jeunes Socialistes, et Denis Quinqueton, Président d’Homosexualités et Socialisme.

Cette année est marquée par l’avancée historique de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe. Les socialistes sont fiers d’avoir défendu et fait adopter cette réforme. Elle représente à la fois un progrès des droits des homosexuels, mais aussi un progrès pour la République qui est plus que jamais fidèle à ses valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. Le slogan du cortège socialiste sera : « La République a dit oui ! ».

Les socialistes sont déterminés à poursuivre les combats pour l’égalité et contre l’homophobie. Ces derniers mois, la parole homophobe s’est libérée de manière inacceptable, encouragée par une droite irresponsable qui a préféré polémiquer et radicaliser le climat politique plutôt que de l’apaiser et d’encourager un débat public serein et démocratique.

Pour le cortège socialiste, le cortège est fixé à 14h à l’angle du Boulevard Montparnasse et de la rue du Cherche-Midi.

vendredi 28 juin 2013

Neuilly-sur-Marne : Une matinée à la rencontre des habitants

Je serai tout au long de la matinée dans les rues de notre ville, pour vous rencontrer et échanger avec vous. 

Les sujets de discussion sont aussi nombreux que prioritaires ! (Emploi, logement, sécurité, petite enfance, jeunesse, sports, culture...)

Un point fixe aura lieu aux alentours de 11h, dans le quartier des Fauvettes (Pharmacie).

N'hésitez pas à contacter mon équipe en envoyant un mail sur : mavilleneuilly@gmail.com pour organiser un passage dans votre quartier.

À très vite ! 

jeudi 27 juin 2013

Neuilly-sur-Marne : Conseil Municipal ce soir

Ce soir, aura lieu le dernier Conseil Municipal avant la trêve estivale.

Nombreux points à l'ordre du jour, celui-ci donnera l'occasion aux Nocéens et aux Nocéennes de comprendre les enjeux locaux et le travail des élus.

Ouvert au public, vous pouvez donc vous y rendre à partir de 21h, au sein de l'Hôtel de Ville. 

Voici l'ordre du jour : 

Décision   modificative n°2 – Budget commune 2013 

2°)Taxe   communale sur la consommation finale d’électricité, actualisation du   coefficient 

3°)Remise gracieuse de dette 

4°)Rapport sur   la gestion de la SE.MI.NOC en 2012 

5°)Garantie   d’emprunt à l’O.P.H. 93 pour la construction de 58 logements rue d’Artois 

6°)Z.A.C. du   centre ville – Acquisition des immeubles nécessaires à l’aménagement de la   zone – Demande d’ouverture des enquêtes publiques préalables à la déclaration   d’utilité publique et parcellaire 

7°)Z.A.C. du   centre ville : dénomination de la venelle créée entre l’îlot 3 nord et   l’îlot 3 sud 

8°)Désaffectation et déclassement du   terrain situé avenue Léon Blum/avenue de Saintonge et cession à la SE.MI.NOC. 

9°)Classement du   prolongement de la rue de l’Amiral Courbet et la rue du Port dans la voirie   communale 

10°)Programme de   Rénovation Urbaine : convention tripartite pour subventionner une   opération de construction avenue de Saintonge 

11°)Convention de mise à disposition de   terrains et d’autorisation de réalisation de travaux d’extension du réseau de   géothermie avec la société EFIDIS 

12°)Demande de permis de construire pour la fermeture des préaux de l’école élémentaire Cachin 

13°)Projet de rénovation urbaine : autorisation de déposer des permis de construire   pour transférer la pharmacie, le dépôt de pain et l’association « Banlieuzart » 

14°)Autorisation   de déposer des permis de démolir pour trois passerelles rue du Roussillon et   avenue du 8 Mai 1945 

15°)Convention   avec l’association « Au fil de l’eau » pour la mise en place de   navettes fluviales 

16°)Convention de   partenariat avec l’association 2DN ski nautique pour l’opération   « Neuilly Plage » 2013 

17°)Organisation du concours communal de fleurissement de la France 2013 

18°)Elaboration   du « document unique » : demande de subvention auprès du Fonds   National de Prévention de la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités   Locales 

19°)Personnel  communal : modification du tableau des effectifs 

20°)Rapport sur application des articles   L.2122.22 et L.2122.23 du Code Général des Collectivités Territoriales 

21°)Questions orales 

À très vite ! 

Neuilly-sur-Marne : Vidéo-protection, un bon début, mais...

A la lecture de l'article consacré à la vidéo-protection paru dans le dernier magazine municipal, on pourrait se dire : Quelle avancée pour notre ville !  

À y voir de près, disons plutôt, c'est un bon début...

Car, Neuilly-sur-Marne mérite bien une attention politique renforcée en matière de sécurité. 

D'abord, en s'assurant que les effectifs locaux de la Police Nationale soient en nombre afin d'assurer une présence suffisante sur l'ensemble de la ville. 

Il faut aussi, renforcer le rôle du CLSPD (conseil local de sécurité et de prévention de délinquance) afin de lui donner un objectif plus concret et pragmatique, ce qui à l'évidence, manque cruellement.

La place des acteurs éducatifs et sociaux devra être mieux identifiée afin de se donner toutes les chances de réussite pour les publics en situation de fragilité sociale, notamment les plus jeunes dont une grande partie de "décrocheurs scolaires". 

J'ai eu l'occasion d'entendre beaucoup de jeunes Nocéens, le désarroi est bien palpable.

La présentation des orientations politiques devra faire l'objet de rencontres publiques avec les Nocéens et les Nocéennes, pour entendre les attentes et construire avec eux l'avenir.

Certes, de la vidéo-protection existe bien à Neuilly, mais ou ?  

Quels sont-ils ces sites vidéo-protégés tant mis en avant avec une fierté surprenante ? 

Ceux-ci, indiqués dans l'article du dernier magazine : 

"53 caméras extérieures installées dans les rues nommées ci-après et 33 caméras à l’intérieur des bâtiments communaux cités entre parenthèses.
Rue du 19 mars 1962 (Cyberbase, Gymnase Marcel Cerdan et Piscine)
- Avenue du Dauphiné (Centre Culturel et
Foyer logement Pierre Bérégovoy)
Avenue du 8 mai 1945 (Ecole André Chénier)
- Avenue Léon Blum / rue d’Anjou (Gymnase Deglane)
- Parc des 33 hectares (Mini ferme)
- Rue P. et C. Thomoux (Service environ- nement)
- Rue du Général Schmitz (Ateliers municipaux) - Avenue Winston Churchill (Ecoles Jean de la Fontaine)
- Boulevard Ferdinand Buisson (Espace Léo Lagrange)
- Rue Joliot-Curie (Gymnase Pallud)
Rue du 11 novembre (Complexe de tennis et Gymnase Jules Ferry)
- Avenue du Général de Gaulle (Conservatoire de musique)
- Rue du Site Agréable (Centre équestre)

Les images des caméras sont enregistrées sur des moniteurs (aucun agent n’est affecté à leur surveillance) et ces données ne sont accessibles que pour les enquêtes judiciaires.

Bien évidemment, chaque propriété privée peut se protéger en installant cette vidéo-surveillance." 

C'est ainsi que cet article est rédigé...


Il est dans un premier temps important de saluer l'existence de cet outil technologique qui permet de sécuriser des lieux exclusivement publics... ! 

Il faut donc, élargir cet outil à l'ensemble de la ville, avec un intérêt particulier aux zones économiques et commerciales, sans oublier les axes routiers, dont les engorgements sont réguliers et peinent à être résorbés.

À cela, il nous faut traiter de façon instantanée les images reçues, par la création d'un centre de supervision urbaine (CSU) dans lequel, des personnels compétents auront été préalablement formés.

La transmission systématique des images au commissariat de police local devrait aussi être imaginée pour plus d'efficacité. 

Un CSU sans Police Municipale n'aura aucun sens, aucune utilité,  je souhaite donc la création d'une Police Municipale compétente, dynamique et au contact des Nocéens et des Nocéennes qui aura pour mission de gérer l'observation des écrans et le traitement des images. 

Avoir de l'ambition, être dans son temps, agir pour la sécurité, c'est être capable de comprendre les nouveaux enjeux de notre ville qui obligeront la nouvelle équipe municipale à travailler différemment en affrontant les difficultés sans les taire.  

À très vite ! 

lundi 24 juin 2013

Parrainage d'une jeune lycéenne : Je suis engagé à ses côtés

Les valeurs d'égalité et de justice auxquelles je crois et pour lesquelles je me bats depuis de très nombreuses années, m'amènent à m'engager une nouvelle fois aux côtés d'une jeune lycéenne pour sa régularisation.

Le Conseil Régional d'île de France, sous l'autorité de son Président, Jean-Paul Huchon et sous la dynamique impulsion d'Henriette Zoughebi, Vice-présidente en charge des lycées, s'engage concrètement pour accompagner les lycéens et les lycéennes vers le chemin de la régularisation.

C'est donc avec attention et détermination, que je suivrai de près ma filleule, pour sa réussite et sa régularisation.


  



Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste Christophe Borgel, Secrétaire national aux élections

Le Parti socialiste prend acte de la victoire du candidat UMP lors de l'élection législative partielle dans le Lot-et-Garonne, dans une circonscription profondément marquée par les conséquences de l'affaire Cahuzac. Nous saluons le choix des citoyens de faire barrage au Front national dans cette circonscription.

Ce résultat a été rendu possible par l'esprit de responsabilité et le sens républicain des citoyens et formations de gauche qui ont permis ce barrage, en particulier Bernard Barral et la fédération socialiste du Lot-et-Garonne qui se sont exprimés fortement dès le 1er tour.

Pourtant, dans l'entre-deux-tours, M.Copé et plusieurs responsables UMP ont multiplié les attaques contre le Gouvernement et le Parti socialiste plutôt que contre le Front national.

À force de renvoyer dos à dos le FN et le PS, M.Copé rend plus difficile le vote républicain pour faire barrage au front national.

A l'avenir, l'UMP doit se montrer à la hauteur de l'exigence républicaine : la droite doit renoncer au ni-PS ni-FN et sortir de son inacceptable ambiguïté vis-à-vis de l'extrême-droite.

dimanche 23 juin 2013

Neuilly sur Marne : Rencontre chez l'habitant

Une nouvelle fois, je serai en fin d'après midi chez des habitants de Neuilly pour y discuter de l'avenir de notre ville.

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui manifestent leurs attentes, leurs exigences pour une dynamique réaffirmée et concrète dans notre ville.

À l'occasion de la fête "Feu de la Saint-Jean", hier, j'ai pu échanger très longuement avec des responsables associatifs, des employés communaux et des commerçants, tous, considèrent qu'il faut un nouvel élan pour notre ville.

La jeunesse manifeste aussi, il est vrai avec plus d'inquiétudes, d'impatience et d'envie, son attente en matière d'emploi et de formation.

Les promesses non tenues à l'égard de nos jeunes ont leurs limites et peuvent devenir dangereuses pour l'équilibre du vivre ensemble. 

Vous l'aurez compris, le microcosme local considère qu'il faut circuler car il n'y a rien à voir, d'autres, et ils sont de plus en plus nombreux, exigent un nouveau cap.

Je suis de ceux la.

Ces rencontres permettent de mieux comprendre l'état d'esprit des Nocéennes et des Nocéens.

Tout au long de l'été, je poursuivrai ces rencontres. 

À très vite ! 

Adoption du projet de loi enseignement supérieur et recherche : une satisfaction

L’enseignement supérieur et la recherche sont des enjeux fondamentaux, ils représentent l’avenir de la France. 

En adoptant un tel projet de loi notre pays pourra enfin démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur, insérer les jeunes diplômés sur le marché du travail, impulser un souffle nouveau à la recherche et l’innovation pour développer l'emploi et améliorer la compétitivité en France.

Nos étudiants et nos chercheurs sont les forces vives de la nation. Il est grand temps de leur donner les moyens de cette ambition collective.

La qualité des échanges et la richesse du débat entre les sénateurs et Mme la Ministre ont rallié les écologistes a un vote positif, surmontant ainsi les réticences qui étaient les leurs à l'Assemblée Nationale et témoignant de l'importance de cette loi.

Ce texte est à la fois rassembleur et novateur puisqu'il envisage pour la première fois l’enseignement supérieur et la recherche conjointement et se donne pour priorité la réussite des étudiants.

Il bénéficie désormais d'un large soutien avant son examen par la commission mixte paritaire. Le travail d’amendement réalisé aussi bien à l’Assemblée Nationale qu’au Sénat a permis d’améliorer sensiblement la qualité du texte et de le rééquilibrer dans un sens qui a permis de surmonter les divergences et ouvre la voie aux changements indispensables.  

samedi 22 juin 2013

Inauguration du Centre Aquatique "Les Nymphéas" à Noisy-le-Grand

J'inaugurerai à 11h30, aujourd'hui, le Centre Aquatique, Les Nymphéas, à Noisy-le-Grand, en présence de Michel Pajon, Député-Maire de la Ville, entouré de sa dynamique équipe municipale.

À cette occasion, je rappellerai l'action de la Région île de France, en matière d'aide à la construction d'équipements publics.

Ce Centre Aquatique, aura reçu 2 millions d'euros de subvention de la Région île de France et vient ainsi compléter l'offre de services et de prestations de qualité, voulue par le Maire et son équipe pour leurs habitants.

Une politique ambitieuse que je salue et encourage ! 

Bravo ! 

vendredi 21 juin 2013

Stages : la Région Île-de-France appelle les Parlementaires à encadrer les abus

Communiqué du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d'Île-de-France

Suite à une initiative du groupe socialiste, le Conseil régional d’Île-de-France a lancé un appel aux Parlementaires les invitant à soutenir les amendements sur la protection des stagiaires déposés à l’Assemblée nationale lors de l’examen de la Loi sur l’Enseignement supérieur et la Recherche :

« Les stages, qui permettent aux étudiants de découvrir l’univers professionnel mais aussi de se former par la pratique, ont évolué pour partie vers le rôle de « sas de précarité ». Certains étudiants doivent faire jusqu’à cinq stages avant de trouver un emploi tandis que certaines entreprises multiplient le nombre de stagiaires pour réduire le coût du travail. »

« Dans le même temps, l’accès aux stages, fortement lié au capital social de la famille reste extrêmement inégalitaire. C’est souvent à ce moment du cursus que l’inégalité sociale frappe avec le plus de force, que la promesse républicaine se fait la plus silencieuse. »

« Des avancées très importantes peuvent être espérées grâce à ces amendements, notamment la gratification obligatoire ou la nouvelle mission confiée aux universités en matière d’égal accès aux stages ».

À travers ses compétences en matière de formation, d’apprentissage ou d’Enseignement supérieur, la Région Île-de-France est depuis longtemps engagée dans le combat pour l’égalité des chances et l’insertion professionnelle des jeunes. Cet engagement est d’autant plus cohérent que la région francilienne, qui regroupe de nombreux établissements d’enseignement supérieur et d’entreprises, associations ou collectivités territoriales, est le principal bassin de stagiaires en France.

La Région Ile-de-France engagée pour l’égalité femmes-hommes Séance plénière du jeudi 20 et vendredi 21 juin 2013


Jean-Paul Huchon
 et Abdelhak Kachouri, Vice-président de la Région Ile-de-France en charge de la citoyenneté, de la politique de la ville et de la sécurité ont fait voter ce jour un plan en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

Pour : PS, EELV, FDG, FDG et A, PRG MUP

Abstention : MP

Contre : UDI

 

« Cette démarche volontariste visant à lutter contre les inégalités femmes-hommes lancée par la Région depuis2007 a rencontré celle du gouvernement de Jean-Marc Ayrault avec la création d’un ministère des Droits des Femmes »souligne Jean-Paul Huchon.

 

«La crise économique que nous vivons accentue les inégalités, celles entre les hommes et les femmes comme les autres, ces dernières subissant plus durement ses effets. En Île-de-France, le taux d’emploi des femmes est de 63,2% (lorsqu’il est de 70,2% pour les hommes) et 21% d’entre elles sont à temps partiel. De plus, l’observatoire des inégalités montre que les hommes perçoivent, en moyenne, un salaire supérieur de 24,5 % à celui des femmes alors que celles-ci sont aujourd’hui plus diplômées. Ces effets, conjugués aux violences trop nombreuses et sous-estimés perpétuées contre les femmes, s’apparentent une véritable double peine» rappelle Abdelhak Kachouri.

 

Ce plan, se décline à travers 4 axes stratégiques :

 

Axe 1 : une politique incitative visant à valoriser les bonnes pratiques, à faire évoluer les mentalités et à soutenir les territoires franciliens dans leurs démarches de promotion de l’égalité.

- Une campagne de sensibilisation du grand public à l’égalité femmes-hommes, diffusée au mois de juin

- Création d’un prix visant à valoriser et récompenser les meilleures pratiques en matière d’égalité entre les femmes et les hommes

 

Axe 2 : une politique prioritaire pour combattre la double discrimination dont peuvent être victimes les femmes en luttant contre les violences qu’elles subissent, contre leur isolement et en favorisant l’accès aux droits.

- Un plan régional en faveur de l’entrepreneuriat des femmes : Les franciliennes représentent 49% de la population active mais seules 27% d’entre elles se lancent dans la création d’entreprise

- La signature de la convention Etat-Région « Territoires d’excellence en matière d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » visant àréaliser l’égalité professionnelle dans les TPE/PME et de développer la mixité des filières et des métiers, notamment dans l’industrie

- Hébergement et relogement des femmes et de leurs enfants victimes de violences

Création de l’Observatoire Régional des Violences faites aux Femmes

 

Axe 3 : une politique innovante pour lutter contre toutes les formes de discriminations en formant les acteurs, en développant des actions en matière de santé des femmes et en favorisant l’accès des femmes à la vie sociale, à la culture, aux sports et aux loisirs.

- Des modules de formation-sensibilisation à l’égalité femmes-hommes à destination des formateurs et formatrices de CFA et des étudiant-e-s futurs professionnel-e-s de la petite enfance

 

Axe 4 : une politique d’expertise pour une meilleure connaissance des inégalités entre les femmes et les hommes.

-Création d’un Domaine d’Intérêt Majeur « Genre, Inégalités, Discriminations » au sein duquel différents acteurs, parmi lesquels l’institut Emilie du Chatelet par exemple, peuvent travailler à l’approfondissement des connaissances en la matière.

Transports : la Région Île-de-France poursuit son partenariat avec les Hauts-de-Seine

Communiqué du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d’Île-de-France

Le Conseil régional d’Île-de-France a voté en faveur d’un avenant au Contrat Particulier entre la Région et le Département (CPRD) des Hauts-de-Seine pour permettre le développement des transports et des équipements publics de proximité dans ce département francilien.

Ainsi modifié, ce contrat comprend :

Les études opérationnelles sur :

-       Le prolongement du Tramway T1 de Colombes jusque au T2. Ce projet permettra aux habitants du nord du département de rejoindre les bassins d’emplois de Nanterre et de la Défense sans passer par Paris.

-       Le prolongement du Tramway T1 entre la station de T2 de Nanterre et Rueil Malmaison, en mode Tramway

-       La création de ligne de Tramway Antony-Clamart (TAC)

De nouvelles études de faisabilité sur :

-       Le prolongement du futur Tramway Antony-Clamart (TAC) vers une future gare du Grand Paris (Clamart ou Issy-les-Moulineaux)

-       Le prolongement du T1 pour réaliser la liaison entre la station La Boule à Nanterre et La Défense

-       Le prolongement de la ligne 12 du métro jusqu’à la station de RER C d’Issy les Moulineaux.

-       Le prolongement de la ligne TCSP Val-de-Seine jusqu’à la gare de Meudon

-       Différentes lignes de bus à haut niveau de service (BHNS)

L’entrée en phase opérationnelle du :

-       Financement des travaux du prolongement de la Ligne 14 jusqu’à la Mairie de Saint-Ouen via Clichy-la-Garenne

-       Prolongement de la ligne 4 entre Montrouge et Bagneux

-       Prolongement du RER E Eole vers l’ouest.

Les contrats particuliers Région-Départements permettent d’approfondir certaines politiques majeures et d’intervenir au-delà des cadres communs, tout en tenant compte de façon plus fine des spécificités des départements franciliens.  Cette démarche partenariale est depuis de nombreuses années la marque de fabrique de la majorité régionale francilienne.

Elle est également la preuve de notre capacité à soutenir et à accompagner TOUTES les collectivités franciliennes afin de veiller à un aménagement équilibré de nos territoires

« La réaffirmation de cet engagement prend une signification toute particulière au regard des signaux envoyés récemment par le Conseil général des Hauts-de-Seine : constructions de logements sociaux et étudiants insuffisantes ou nulles, retrait de sa participation à Air Parif etRock en Seine… depuis le début de l’année, le Conseil général des Hauts-de-Seine ne cesse de se replier sur lui même. » rappelle Benoit Marquaille, Conseiller régional socialiste et républicain.

Pour Guillaume Balas, Président du groupe socialiste et républicain : « En réaffirmant son partenariat avec le Conseil général des hauts de Seine en faveur d’une meilleure desserte du département et de la réduction spectaculaire des temps de trajet domicile-travail de milliers d’alto-séquanais, la majorité régionale, démontre  par l’action la vanité des accusations de clientélisme portée par l’opposition au Conseil régional d’Île-de-France. »

 

jeudi 20 juin 2013

Huiles de Schiste : la Région Île-de-France et le Conseil général de Seine-et-Marne mobilisés pour exiger la réforme du code minier

Communiqué des Conseillers régionaux socialistes et républicains élus de Seine-et-Marne,

La récente actualité francilienne des huiles de schiste, a été marquée par la circulaire Batho de décembre 2012 rappelant aux préfets la réglementation en matière de recherches d’hydrocarbures. Ce texte a entraîné la suspension par arrêté préfectoral des sept sites d’exploration de pétrole de schiste de Seine-et-Marne, dont celui de Nonville, exploité par la société Hess.

Si l’initiative ministérielle a démontré son utilité, elle n’en souligne pas moins les faiblesses de la Loi Jacob et la nécessité de la renforcer dans le cadre de la réforme du code minier prévue pour l’automne prochain souligne Marie Richard.

Au delà du recours à la technique de la fracturation hydraulique, c’est le principe même de l’exploitation des huiles de schiste qui est une aberration économique, énergétique et environnementale.

Nous, élus du groupe socialiste et républicains, nous sommes saisis du sujet dès 2010 car nous considérons que c’est le rôle de la Région de défendre la santé des Franciliens et l’intégrité des terres, des sous-sols et des nappes phréatiques rappelle Geneviève Wortham, Conseillère régionale élue de Seine-et-Marne et membre de collectifs citoyens seine-et-marnais.

C’est pourquoi aujourd’hui, face à la reprise intense du lobbying de l’industrie pétrolière et du Medef, nous reprenons notre mobilisation. Aussi, les pouvoirs publics - à commencer par l’Etat - doivent montrer la plus grande fermeté à l’égard de ceux qui espèrent pouvoir contourner la loi et explorer ou exploiter des hydrocarbures non conventionnels dans le sous-sol de l’Île-de-France.

A ce titre, nous nous félicitons du soutien du Conseil régional en la personne de son Président  Jean-Paul Huchon ainsi que du Conseil général de Seine-et-Marne qui nous ont assuré de leur soutien, tant politique que juridique dans notre combat pour la sauvegarde de nos territoires.

La réforme du code minier, qui doit faire l’objet d’une loi prévue à l’automne 2013, est l’occasion de traduire dans la Loi les impératifs de transparence et la primauté d’un mix énergétique responsable et équilibré face aux promesses chimériques de l’exploitation des gaz de schiste. C’est ce que nous prônons depuis presque trois ans en tant qu’élus régionaux.

Expérimentation des "emplois francs" : Une réponse concrète pour lutter contre les discriminations

Le Parti socialiste se réjouit du lancement de l’expérimentation des « emplois francs », annoncé à Amiens par le Ministre de la Ville François Lamy.

A la fois dispositif anti-chômage et dispositif anti-discriminations, cette mesure répond aux besoins et aux spécificités de ces territoires.

La République se doit de combattre toutes les discriminations, qu’elles soient sociales, culturelles ou géographiques, en vue d’y mettre fin.

En favorisant leur emploi, le gouvernement envoie un signal fort en direction des jeunes de nos quartiers les plus difficiles.

Il réaffirme ainsi son ambition d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année tout en redonnant espoir à ceux qui, au cœur des quartiers, subissent la crise de plein fouet.

mercredi 19 juin 2013

Séance du Conseil Régional demain

Durant 2 jours, le Conseil Régional d'île de France, se réunira dans sa formation plénière pour voter les délibérations programmées dont vous pouvez retrouver l'ordre de jour sur notre site iledefrance.fr. 

À l'occasion de cette séance, j'aurais l'honneur de présenter et de faire voter deux plans d'actions consacrés aux luttes contre les discriminations et pour l'égalité réelle.

L'un de ces deux plans sera exclusivement consacré à l'égalité entre les femmes et les hommes.

Véritable priorité politique du mandat (2010-2015), celui-ci est le fruit d'un long travail transversal que j'ai engagé après le vote de la nouvelle politique renforçant nos dispositifs de luttes contre les discriminations en Février 2012.

Ainsi, je présenterai vendredi matin notre approche, nos multiples actions et nos ambitions pour une meilleure efficacité.

Vous pouvez suivre la séance en direct sur le site de la Région...

À très vite !  

Neuilly-sur-Marne : Sécurité chez les commerçants

À l'invitation de commerçants Nocéens, je serai ce midi à leurs côtés autour d'un  déjeuner réunissant une vingtaine d'entre eux pour aborder les questions de propreté et de sécurité dans notre ville. 

En effet, ces deux thématiques appellent de notre part de l'attention notamment lorsque il s'agit de sécurité. 

A cette occasion, je présenterai quelques propositions concrètes qui répondront je l'espère aux exigences.

À très vite ! 


Réforme de la politique pénale : Le PS en soutien absolu

Pendant dix ans, loin des exigences d’efficacité des citoyens et des besoins de l’institution judiciaire, la droite n’a cessé de répondre à chaque fait divers dramatique par l’instauration de nouveaux délits et de nouvelles peines.

Cette politique avait comme seul objectif de répondre à l’émotion, sans préoccupation réelle d’efficacité dans la lutte contre la délinquance et la protection des victimes.

Avec la circulaire pénale du 19 septembre 2012, la Garde des Sceaux, Christiane Taubira a posé la première pierre d’une nouvelle politique pénale, guidée par une triple exigence de fermeté, d’efficacité dans la lutte contre la délinquance et de respect des droits fondamentaux.

Innovant avec l’installation d’une conférence de consensus sur la prévention de la récidive, le gouvernement a marqué une rupture de méthode avec l’ère Sarkozy en renouant le dialogue avec les acteurs du monde de la justice.

Le gouvernement poursuit comme François Hollande l’avait annoncé pendant sa campagne une réforme d’ampleur attendue et nécessaire, portant une vision différente de la justice : celle d’une justice indépendante, efficace et respectueuse des droits et de la dignité de chacun.

Une justice indépendante avec la réforme du Conseil supérieur de la magistrature, l’obligation d’avis conforme pour les nominations des magistrats du Parquet, et l’inscription dans la loi de l’interdiction des instructions individuelles.

Une justice pénale cohérente pour plus d’efficacité, à travers un renforcement de l’individualisation de la peine, la diversification des sanctions et l’instauration de peines de probation et la suppression des peines planchers.

Une justice efficace dans l’accompagnement des victimes : les socialistes ont toujours œuvré pour la reconnaissance des droits des victimes et continueront à défendre une amélioration de leur prise en charge.

Une justice respectueuse des droits avec l’amélioration des conditions de détention, nécessaire pour que la prison retrouve son rôle de réinsertion et de prévention de la récidive, au-delà de son rôle de sanction.

Le Parti socialiste soutient avec force cette démarche conforme au souci d’efficacité de la justice et au respect des droits de chacun.

lundi 17 juin 2013

Neuilly-sur-Marne : La ville signe les premiers contrats d'avenir

Volonté politique du Président de la République, François Hollande et portée par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, les emplois d'avenir sont pour notre jeunesse, un outil permettant une première activité professionnelle.

Une politique phare que nous avons mise en avant au PS lors des élections Présidentielles.

Dans ce cadre, une première signature d'emplois d'avenir aura lieu cet après-midi en présence des jeunes concernés et des élus locaux Nocéens.

Cette première vague de signature voulue par l'équipe municipale doit en appeler d'autres afin de donner toutes les chances aux jeunes de réussir par l'emploi.

Je félicite le premier magistrat de la ville et son équipe pour cette avancée, sans oublier l'ensemble des services municipaux qui ont à cœur de traduire les orientations politiques avec sérieux et compétence. 

dimanche 16 juin 2013

« Exception culturelle : une première victoire pour la diversité culturelle »

Le Parti socialiste se félicite de l’accord intervenu cette nuit au niveau des ministres du commerce européen et qui exclut le secteur audiovisuel du mandat de négociation commerciale avec les États-Unis.

Le Gouvernement a su rester ferme pour que la culture ne soit pas traitée comme une marchandise.

C’est une victoire pour la diversité culturelle européenne qui va pouvoir être préservée. A travers cette exception c’est un modèle de production culturelle, basé sur un système de soutien public et de régulation économique qui se trouve renforcé. 

Le Parti socialiste salue aussi l’action de l’ensemble des cinéastes européens et américains qui se sont mobilisés depuis des mois pour obtenir cette exclusion du mandat de négociation.

samedi 15 juin 2013

Redonner de la confiance pour dynamiser l'offre de logements : Une priorité du Président de la République

Alors que le projet de loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) sera examiné en Conseil des ministres le 26 juin prochain, la ministre du Logement et de l'égalité des territoires vient d'annoncer qu'un volet de la loi serait consacré à l'encadrement des professions immobilières.

Le Parti socialiste se félicite que le gouvernement s'attaque de façon ambitieuse à ce problème qui touche depuis trop longtemps le monde du logement. 

Les agences immobilières et autres intermédiaires jouent un rôle d'expertise et de mise en relation indispensables pour les citoyens. 

Malheureusement, la pénurie de logements dans certaines zones tendues du territoire a fait apparaitre et prospérer certaines pratiques abusives.

Marchands de listes bidons, frais d'agence astronomiques, tarifs de syndics opaques : les abus sont nombreux et nuisent à l'ensemble du secteur, en rompant le lien de confiance nécessaire entre clients et professionnels. 

C'est justement pour y mettre fin et redynamiser l'offre de logements que la ministre a proposé des mesures claires et concrètes.

La droite, en critiquant ces mesures, prouve une nouvelle fois que sa politique se résume à protéger les avantages de quelques-uns, au détriment de l'intérêt général. Pour la droite, l'immobilier, c'est l'immobilisme.

La loi Alur placera également la transition écologique au cœur de ses actions, en proposant des mesures qui réduiront l'étalement urbain pour préserver les espaces naturels et agricoles. 

Avec ces mesures, le gouvernement poursuit la volonté de François Hollande de permettre à chacun d'accéder à un logement digne et une ville respectueuse de l'environnement.

Neuilly sur Marne : À la brocante

Il est de tradition au mois de Juin, d'organiser des rencontres entre voisins et riverains à l'occasion de brocantes populaires. 

Il est aussi de tradition de s'y rendre pour vous y rencontrer...

C'est ainsi que je serai à la brocante de la patinoire, demain, Dimanche 16 Juin, en début d'après midi.

A très vite ! 

jeudi 13 juin 2013

Qualité de service dans les transports : les élus PS maintiennent les opérateurs sous pression

Communiqué du groupe socialiste et républicain au Conseil régional d'Île-de-France

Pour François Kalfon, Conseiller régional socialiste et républicain, président de la commission des transports et administrateur du STIF « La SNCF doit assumer devant les usagers les conséquence des choix stratégiques passés : pendant 30 ans, on a préféré investir dans les lignes TGV plutôt que dans le réseau francilien. Le retard à rattraper est colossal. Alors que la fréquentation du réseau a augmenté de 10% en 20 ans faisant du réseau RER francilien le plus saturé d’Europe. »
« Nous ne sommes pas naïfs au point de penser qu’il suffisait d’infliger plus de pénalités à la SNCF et la RATP pour régler du jour au lendemain le problème des retards de trains. Mais face à l’exaspération légitime des usagers, nous exigeons sans répit que des opérateurs qu’ils fassent de la qualité de service, de la transparence et de l’information des usagers le cœur de leurs priorités.  C’est ce que nous avons fait en renégociant les pénalités dans les contrats liant le STIF aux opérateurs et en leur imposant à rendre compte sur la qualité de service. »
Et Guillaume Balas, Président du groupe socialiste et républicain d’ajouter « Il ne faut pas s’y tromper : notre objectif c’est de répondre aux attentes des usagers en matière de ponctualité et de saturation des trains. Les pénalités sont simplement l’un des moyens d’y parvenir. Les chiffres de la régularité montrent d’ailleurs que nous commençons à engranger quelques résultats : près de la moitié des lignes RER, train et métro ont connu une amélioration de la ponctualité en 2012. C’est notamment le cas des lignes A et B du RER. »
Notre vigilance quant à la qualité de service proposé par les opérateurs est un de nos leviers d’action pour obtenir l’amélioration de la ponctualité des RER franciliens. Ce n’est pas le seul. C’est aussi à travers nos investissements que nous améliorons en permanence la ponctualité des trains, métros et RER*.
La Région Île-de-France, en charge des transports depuis 2004 investit actuellement plus 1,6Mds€ pour améliorer les conditions de transports sur les RER*. Demain ce seront 7 Mds€ que l’Etat, la Région Ile-de-France, les collectivités locales consacreront à l’amélioration des transports existants dans le cadre du Nouveau Grand Paris. Nous jouons notre rôle. Aux opérateurs d’assumer leurs responsabilités et de rendre comptes devant les usagers. Ne nous relâcherons pas la pression.
RER A : 630 M€
Renouvellement de 130 rames à deux niveaux de type MI09
RER B : 241,4 M€
Aménagement du terminus de Mitry-Claye
Adaptation de la signalisation et du contrôle de vitesse des trains
Création d’une 3ème voie à quai en gare du PIEX et des installations
15 gares aménagées
33 rames MI79 rénovées
RER C : 370 M€
Faire évoluer les dessertes sur la période de pointe pour tenir compte des évolutions de la demande (en particulier en zone dense).
RER D : 120 M€
2014 : 12 trains par heure au nord et renforcement de la desserte dans le Val-de-Marne
Nouvelle branche de Villiers-le-Bel – Gonesse – Arnouville au Parc des Expositions de Villepinte – Départements : 93/95 : 290 M€. Le projet consiste à prolonger les actuelles missions du RER D ayant pour terminus la gare de Villiers-le-Bel à la gare RER B du Parc des Expositions de Villepinte.

Le vrai visage du Front National

Depuis quelques jours, Madame Le Pen déploie des efforts monumentaux pour nier les relations qu’entretient le Front national avec les groupuscules d’extrême-droite impliqués dans le meurtre de Clément Méric.

Après avoir été dans l’obligation d’avouer qu’elle avait bien rencontré une fois Serge Ayoub, leader des JNR, la presse a apporté de nouveaux éléments probants qui confirment les relations étroites entre ces groupuscules et le parti qu’elle préside.

Le Front national a une complicité idéologique et une proximité militante évidentes avec ces groupuscules d’extrême-droite. La dédiabolisation du Front national, prônée par Marine Le Pen, n’est qu’une illusion.

La décision du Premier Ministre, Jean-Marc AYRAULT, de dissoudre les groupes violents, est une ferme réponse à ces groupuscules d'extrême droite.

La République ne peut tolérer ce type d'idéologie faite de haine et de violence. 

mardi 11 juin 2013

Neuilly sur Marne : Petit déjeuner en bords de Marne

À l'invitation de quelques habitants, je me rendrai demain matin en bords de Marne pour un petit déjeuner afin d'aborder la politique en matière de petite enfance impulsée par le Président de la République, François Hollande.

Si vous aussi, souhaitez organiser un moment d'échange sur un thème, envoyez nous un mail sur mavilleneuilly@gmail.com

À très vite !

Sécurité dans les transports : Notre Région agit

(Article paru dans le 20minutes de ce jour, version WEB)

SÉCURITÉ – Alors que onze mineurs sont jugés lundi et mardi par le tribunal d’Evry pour l’attaque d’un RER D en mars, Abdelhak Kachouri (PS), le vice-président chargé de la sécurité d’Ile-de-France, fait un point sur l’insécurité dans la région… 

Pour Abdelhak Kachouri (PS), le vice-président chargé de la sécurité d’Ile-de-France, la vidéosurveillance est efficace et prendra de l’ampleur d’ici à la fin 2014. Mais elle ne suffit pas à rassurer les usagers…

Apparemment les caméras en gare de Grigny ont aidé à identifier certains des mineurs qui passent lundi et mardi devant le tribunal pour mineurs d’Evry, est-ce pour vous une solution efficace?

Oui, c’est efficace. Pour plusieurs cas de vandalisme ces derniers mois, elle a été un outil clé pour mettre la main sur les suspects. D’ici à la fin 2014, les 120 gares franciliennes seront équipées en vidéosurveillance. Des caméras financées à 100% par le Syndicat des Transports d'Ile-de-France. C’est bien la preuve que la gauche ne rougit pas sur ce sujet. En 2011, la région a voté 26 millions d’euros pour compléter ce dispositif. Et nous associons aux caméras 5.600 bornes d’appel d’urgence et une présence humaine renforcée en augmentant de 170  postes le nombre d’agents sur trois ans (2012-2015).

Pourtant, le sentiment d’insécurité dans les transports est toujours vivace… Comment lutter contre ce genre d’attaques?

La vidéosurveillance ne suffit pas à rassurer. Mais on ne peut pas avoir un fonctionnaire présent de 6h du matin à minuit. Lors de son audition, le Préfet de police a évoqué une meilleure coordination avec la police. On peut imaginer une présence des agents sur une plage horaire délicate, renforcer les partenariats, partager les informations par exemple sur les déplacements de groupes violents.

Manuel Valls avait parlé d’englober la grande couronne dans la police d’agglomération, que pensez-vous de cette piste?

Le Préfet de police a informé le Stif de cette volonté d’élargir la police d’agglomération. C’est une excellente idée. En 2009, je contestais la création de cette police sur Paris et la petite couronne. Mais j’ai vu que la mutualisation des effectifs avait du bon, et qu’elle permet une meilleure organisation des forces.

Beaucoup d’habitants regrettent le manque d’outil de la police et de la justice face à des mineurs. En tant qu’élu de Saint-Ouen et de vice-président à la sécurité, qu’en pensez-vous ?

Aujourd’hui nous avons parfois à faire à des adolescents de 16 ans dont le casier judiciaire est plus long que le Larousse… Il y a le décrochage scolaire de plus en plus fréquent qui pousse ces jeunes à vivre d’économies parallèles et notamment de trafics de stupéfiants. Et certains mineurs, à cause du manque d’attention familiale, sont livrés à eux-mêmes. La réponse à ce phénomène est double: le renforcement de la présence socio-éducative mais aussi un cadre judiciaire à rappeler. Je pense qu’il nous faut de nouvelles lois pour mieux protéger ces mineurs. Des rappels à la loi pour des cambriolages ou des trafics, ça ne convient pas. Il faut réfléchir à des sanctions réparatrices. C’est grave ce qu’ont fait ces jeunes à Grigny. Ils doivent être sanctionnés, sans en faire des martyrs mais si ces sanctions servent d’exemple, tant mieux.

Pierre Mauroy : une vie au service du progrès

Nommé Premier ministre après la victoire de François Mitterrand en 1981, Pierre Mauroy fut le premier des socialistes à Matignon sous la Ve République.
Jusqu'en 1984, où Laurent Fabius lui succède, il dirige trois gouvernements d'Union de la gauche. Parmi les réformes majeures de ces trois années, on retiendra bien sûr, l'abolition de la peine de mort, les lois de décentralisation, la cinquième de congés payés mais aussi les 39 heures et la mise en place de l'impôt sur la fortune.
Pierre Mauroy, c'est aussi l'homme du Nord. Maire de Lille de 1973 à 2001, député du Nord (1973-1981, 1986-1992), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981), il marquera durablement l'histoire de sa ville et de sa région.
1988 à 1992, il fut le Premier secrétaire du PS avant d'être élu à la tête de l'internationale socialiste de 1992 à 1999.
 UN PARCOURS MILITANT
Né le 5 juillet 1928 à Cartignies, Pierre Mauroy est l'aîné d'une famille de sept enfants. À 16 ans, il adhère aux Jeunesses socialistes dont il sera secrétaire national de 1955 à 1959.
Diplômé de l'Ecole normale d'apprentissage de Cachan, il sera professeur dans un lycée technique de la banlieue parisienne de 1952-1956.
En 1951, il fonde Léo Lagrange, grande fédération d'éducation populaire.
Dix ans plus tard, il devient premier secrétaire de la fédération socialiste du Nord et accède en 1963 aux responsabilités nationales au sein de la SFIO.
L'HOMMAGE NATIONAL ET L'HOMMAGE DE SA VILLE
Mardi 11 juin est prévu un hommage national aux Invalides à 10h, par le Président de la République et Jean-Marc Ayrault. Après quoi le corps reviendra à Lille où le cercueil sera présenté pour que les Lillois puissent lui rendre un dernier hommage. 
Un hommage républicain lui sera également rendu pendant la semaine avant les obsèques qui devraient avoir lieu à la cathédrale. 
Par ailleurs la mairie de Lille restera ouverte tout au long de ce weekend et des livres d'or seront à disposition des Lillois dans les mairies de quartier.

Neuilly sur Marne : Petit déjeuner sur la sécurité avec des parents d'élèves de l'Avenir

Je serai ce matin en présence d'une quinzaine de parents d'élèves chez l'un d'entre eux pour aborder la sécurité aux abords des écoles autour d'un petit déjeuner convivial.

À cette occasion, je présenterai quelques propositions d'amélioration pour garantir davantage la sécurité de nos enfants. 

Puis, en milieu d'après midi, je recevrai une dizaine d'habitants à la Région pour parler "engagement citoyen". 

À très vite...