vendredi 29 novembre 2013

Avec le Premier Ministre et le Ministre de l'Intérieur

Je remettrai ce soir à Melun en Seine et Marne avec le Premier Ministre, Jean-Marc AYRAULT et le Ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à l'école des Officiers de la Gendarmerie Nationale, les sabres aux élèves officiers sortant de la 120ème promotion. 

C'est un grand honneur pour moi de représenter notre Région dans ce moment important de la formation de nos gendarmes, mais aussi en ma qualité de Commandant de Gendarmerie de réserve. 

J'adresse en avant première, toutes mes félicitations aux futurs officiers.

jeudi 28 novembre 2013

Etat et Région s’engagent pour la réussite scolaire des lycéens franciliens

En présence de Vincent Peillon, Ministre de l’Education nationale, 

Jean-Paul Huchon, Président du Conseil régional d’Ile-de-France,

Henriette Zoughebi, Vice-présidente en charge des Lycées, 

François Weil, Recteur de Paris, Florence Robine, Rectrice de Créteil et Pierre-Yves Duwoye, Recteur de Versailles

 signeront  la Convention Académies - Région 

 Vendredi 29 novembre 2013 à 9h30

au lycée Suger

6, avenue Leroy-des-Barres, 93200 Saint-Denis

Cette convention a pour objectif la réussite scolaire des lycéens franciliens en redéfinissant une meilleure complémentarité d’action entre Etat et Région sur 4 volets :

- La lutte contre le décrochage scolaire

- Le développement des internats de la réussite

- Le déploiement du numérique éducatif

- La vie lycéenne (égalité filles-garçons, consultation des Conseils de Vie Lycéenne (CVL)).

NS'M : Visite ce matin des Restos du Cœur

J'ai visité ce matin à 7h30 les locaux des Restos du Cœur en présence de l'équipe de bénévoles qui œuvre pour accueillir les plus fragiles.

Véritable nécessité dans notre ville, cette structure nous rappelle l'importance de ne jamais oublier celles et ceux qui souffrent , celles et ceux qui, face aux difficultés doivent survivre. 

Je salue et félicite chaleureusement les équipes rencontrées et leurs responsables pour la passion qu'ils mettent dans l'accueil d'un public qui mérite toute notre attention. 

Bravo, tout simplement. 

mercredi 27 novembre 2013

NS'M : Débat chez l'habitant ce soir

J'ai accepté l'invitation d'une dizaine d'habitants du quartier de l'Avenir pour aborder la préparation des élections municipales de Mars 2014. 

J'expliquerai ainsi en toute transparence la situation politique locale avant de le faire publiquement dans votre boîte à lettres.

Plusieurs thèmes prévus, dont l'insertion des plus jeunes.

Véritable priorité sociétale, ce sujet est porté avec sérieux par le gouvernement depuis 2012 et fait l'objet de moyens conséquents.

Il s'agira au travers de cette rencontre utile, d'entendre les témoignages et les attentes des habitants, des jeunes, des parents, pour affiner notre projet politique et ainsi être efficace. 

Cette rencontre fait suite à une demande faite ce matin sur le marché et en appellera d'autres encore.  

À très vite. 


NS'M : Une soirée de soutien non soutenue par le PS et la Gauche

Mesdames, Messieurs, 

Vous le savez, puisque je l'ai déjà indiqué sur mon blog, mon organisation politique, le Parti Socialiste, ne soutient plus le Maire et encore moins l'association "Neuilly-sur-Marne et Vous" dont il est le président.

Ce soir à 20h30 à la Mairie, aura lieu une initiative de soutien à Jacques Mahéas, candidat pour un 7ème mandat, en présence d'employés communaux mis sous pression, de militants et d'élus qui n'ont pour l'instant d'autres choix que de supporter cette triste mascarade d'une fin de mandat douloureuse et disons-le, affligeante pour le Premier magistrat de la Ville. 

Et puisque, plusieurs élus et responsables politiques socialistes sont prévus, j'attendrai d'avoir le compte rendu de présence afin de saisir la direction du PS, pour d'une part, demander la mise sous tutelle de la section locale, et d'autre part, l'exclusion des élu-e-s et militant-e-s présent-e-s pour soutenir le Maire, et ce, contre la position officielle du PS.

Nos statuts sont clairs. 

Par ailleurs, il conviendra d'intégrer au compte de campagne l'utilisation des équipements publics pour ce type de réunion. 

J'ajoute que l'Hôtel de Ville est la maison commune, pas celle d'une organisation associative, politique, syndicale ou amicale. 

Elle est encore moins au service d'un homme. 

Un abus de plus qui sera intégré à la longue liste des problématiques identifiées.

Nous y reviendrons. 



mardi 26 novembre 2013

NS'M : Ne laissez pas de place au hasard, Participez, Votez !

Dans moins de 4 mois, chacun et chacune pourra exprimer son choix à l'occasion des élections municipales qui se tiendront en mars 2014 à NS'M.

Un ou une socialiste avec le soutien de toute la Gauche devra proposer un projet ambitieux pour la ville.

Dans l'urne, le choix est individuel.

Le Parti Socialiste auquel j'appartiens, aura son rôle à jouer, il présentera conformément aux statuts qui le structurent, une tête de liste, femme ou homme, il présentera également une liste renouvelée, diverse, dynamique et pragmatique pour porter les enjeux de notre ville pour les prochaines années.

Comme vous le savez, j'ai déposé ma candidature pour être celui qui conduira la liste PS élargie à nos amis de la Gauche locale, évidemment, si un ou une autre socialiste était investi-e, je me rangerai sans aucune hésitation derrière celui ou celle-ci.
 
Le Parti Socialiste aura aussi à traduire le vote de plus de 70% des militants qui le 11 octobre 2012 ont voté les nouveaux statuts du PS rappelant les nouvelles règles, les objectifs, notamment en matière de renouvellement. (A lire sur partisocialiste.fr).

J'accorde une priorité absolue au souhait des Nocéens et des Nocéennes qui de plus en plus exigent le changement et me le font savoir par mails, par courriers et au travers des nombreuses rencontres de quartiers et d'appartements que j'organise avec succès.

Au delà de mes différentes communications, je vous transmettrai prochainement mes propositions concrètes pour faire avancer NS'M.

Un préalable avant tout cela :

Inscrivez vous sur les listes électorales en vous munissant des documents suivants :

- Une pièce d'identité
- Un justificatif de domicile

Avec ces deux documents, dirigez vous à la Mairie de NS'M.

Mon équipe se tient à votre disposition pour vous accompagner et vous aider dans vos démarches.

Pour cela, envoyez nous un mail sur : mavilleneuilly@gmail.com


lundi 25 novembre 2013

NS'M : Un week-end enrichissant

Tout au long du week end, j'ai pu, au travers des rencontres organisées chez vous ou en bas de votre immeuble, échanger sur la situation nationale comme sur les enjeux locaux pour les 6 prochaines années. 

Emploi, formation, relance économique, accès au logement, accès aux soins, sécurité, commerce de proximité de qualité, autant de thèmes sur lesquels vous avez des exigences très fortes que je comprends et que je partage. 

Ces rencontres ont aussi permis, notamment celles des Primevères et de Pasteur, de poser la question de l'accompagnement des seniors en situation de recherche d'emploi. 

Sujet éminemment central, similaire à d'autres communes et régions de France,  il doit faire l'objet d'une politique concertée entre les services de l'État, la ville et les différentes associations qui peuvent être les relais nécessaires pour les publics concernés. 

Une réponse pragmatique doit donc être apportée par la République afin de se donner toutes les chances pour l'obtention d'un emploi ou par la reconversion parfois plus adaptée aux périodes de chômage de longue durée. 

La question de la formation devra être posée. 

D'autres thèmes sont aussi à creuser comme la sécurité dans notre ville. 

J'aurais l'occasion d'y revenir en vous proposant une série de réunions publiques dans les prochains jours, portant notamment sur ce sujet. 

Enfin, ces rencontres montrent également l'intérêt que vous portez au travail que nous produisons. 

Un travail méticuleux, structuré et méthodologique qui vise exclusivement à faire vivre notre ville au service de sa population. 

Oui, une équipe composée de militants, d'associatifs, d'habitants, d'employés communaux, d'élus (qui souhaitent garder l'anonymat), de commerçants, de chefs d'entreprises, de communicants, travaille elle, d'arrache pieds pour vous. 

Malgré les pressions exercées, nous poursuivons notre travail.  

À ce propos, je tiens à vous réaffirmer que nous ne céderons à aucune menace, à aucune pression et à aucune tentative d'intimidation. 

Ni les blogs tenus et alimentés par les quelques proches du pouvoir local (dont les IP sont connus et feront l'objet d'un traitement), ni les écritures sur mes affiches, ni les mensonges mis dans la tête de quelques jeunes Nocéens des Fauvettes, ni les tentatives de me bâillonner par la menace d'une plainte ou autre, ne nous détourneront de notre ambition de donner à NS'M un nouvel Élan. 

Nous ferons face avec nos avocats à toutes procédures devant un tribunal. Cela sera l'occasion d'aborder différents dossiers problématiques. 
 
La Gauche sera réunie pour offrir une autre voie, c'est la l'essentiel de notre démarche. 

Et puisque mon équipe travaille en toute transparence, je vous informe qu'un sondage portant sur plusieurs thèmes sera réalisé par celle-ci dans les prochaines semaines. 

Une restitution publique et écrite sera faite pour vous rendre compte des résultats. 

À très vite ! 

dimanche 24 novembre 2013

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

Inauguration de l’Observatoire Régional des Violences faites aux Femmes

Lundi 25 novembre 2013, de 9h à 16h45
Conseil Régional d’Ile-de-France, Salle Paul Delouvrier - 35 boulevard des Invalides – 75007 Paris
Programme

Matinée : Les violences faites aux femmes sur le territoire francilien : état des lieux

- 9h : Mot de bienvenue par Djénéba Keita, Présidente du Centre Hubertine Auclert et conseillère régionale d’Ile-de-France

- 9h15 : Ouverture de la journée par Abdelhak Kachouri, Vice-président du Conseil régional d’Ile-de-France chargé de la citoyenneté, de la politique de la ville et de la sécurité

- 9h30 : Patrizia Romito, Professeure de psychologie sociale à l’Université de Trieste et auteure d’ «Un silence de mortes. La violence masculine occultée ». 

Thème de l'intervention : Les violences faites aux femmes : définition, sources et mécanismes 

- 10h : Première session de formats courts d'interventions d'expert-e-s associatives et institutionnelles révélant les données sur la réalité des violences faites aux femmes sur le territoire francilien. Echange avec la salle :

Christelle Hamel, Chercheuse à l’INED, responsable de l’enquête VIRAGES. Thème de l'intervention : 

Les violences envers les femmes en Ile-de-France : les conclusions de l’enquête ENVEFF et le futur apport de VIRAGES
Thomas Le Jeannic, Chef de la mission “Conduite de l’action régionale”, département de l’action régionale à l’INSEE. Thème de l'intervention :

Femmes agressées au domicile et à l’extérieur : une analyse des risques. Données concernant l’Ile-de-France
Christine Clamens, Directrice, Fédération Nationale Solidarités Femmes (FNSF). Thème de l'intervention : L'analyse des appels du 3919

Marie Cervetti, Directrice, Association  FIT : Une Femme, un Toit. 

Thème de l'intervention : Le cas des jeunes femmes victimes de violences en Ile-de-France accueillies et accompagnées par l’association
Echange avec la salle

- 11h15 : pause

- 11h30 : Seconde session de formats courts d'interventions d'expert-e-s associatives et institutionnelles révélant les données sur la réalité des violences faites aux femmes sur le territoire francilien. Echange avec la salle :
Isabelle Gillette-Faye, Directrice, Fédération nationale GAMS. 

Thème de l'intervention : Les mutilations sexuelles féminines en Ile-de-France : les données de quelques départements franciliens

Christine-Sarah Jama, Directrice, Association Voix de Femmes. Thème de l'intervention : Mariages forcées : la situation en Ile-de-France
Juliette Ponceau, Membre active de SOS Homophobie dans la commission Lesbophobie. 

Thème de l'intervention : Les témoignages de lesbophobie recueillis par SOS Homophobie
Maudy Piot, Présidente, Association Femmes pour le dire, Femmes pour agir. Thème de l'intervention: Situation des femmes en situation de handicap
Echange avec la salle

- 12h30 : Cocktail déjeunatoire
Après-midi : Le rôle d’un Observatoire des violences faites aux femmes dans la lutte contre ces phénomènes

Ouverture de l'après midi par Jean-Paul Huchon, Président de la Région île de France 

- 14h : Ouverture de l’après-midi par Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes et Porte-parole du Gouvernement

- 14h15 : Ernestine Ronai, Responsable de l'Observatoire départemental de Seine-Saint-Denis et coordinatrice de la MIPROF

- 14h30 : Claudine Tiercelin, Professeure au Collège de France, titulaire de la Chaire de métaphysique et philosophie de la connaissance. Intervention sur le thème : Qu’est-ce qu’observer ?

- 15h00 : Mélanie Gratacos, Directrice du Centre Hubertine Auclert. Restitution de l’enquête menée par le Centre sur les attentes de ses membres quant au rôle et aux missions de l’observatoire régional

- 15h15 : Mario García Martínez, Représentant de l’Observatorio contra la violencia doméstica y de género, Espagne

Echange avec la salle

- 16h10 : Conclusions et mise en perspective par les élu-e-s de la Région membres du Conseil d'Administration du Centre Hubertine Auclert : Marie-Pierre Badré, Djénéba Keita, Viviane Romana, Guillaume Vuilletet

- 16h30 : Clôture de l’après-midi par Henriette Zoughebi, Vice- présidente de la Région Ile-de-France en charge des Lycées 

samedi 23 novembre 2013

NS'M : À votre rencontre ce Week-End

Après un petit déjeuner matinal sur les bords de Marne, je serai tout au long du week-end à votre rencontre dans plusieurs quartiers de la ville. 

Pour organiser un passage dans votre immeuble ou domicile, n'hésitez pas à nous envoyer un mail sur mavilleneuilly@gmail.com, mon équipe y donnera suite.

Déjà 6 visites programmées !

Si un créneau est disponible, je me ferais un plaisir de venir à votre rencontre. 

Cela sera l'occasion d'échanger sur l'avenir de notre ville et notamment sur l'approche des élections municipales prévues en Mars 2014. 

À très vite ! 

vendredi 22 novembre 2013

La Région finance pour plus de 35 millions d’euros de travaux ferroviaires

Jean-Paul HUCHON, Président de la Région Ile-de-France et Pierre SERNE, Vice-président en charge des Transports et des mobilités ont fait voter l’attribution de 35,4 M€ de subventions pour des travaux ferroviaires en Ile-de-France.


Pour Jean-Paul HUCHON, « avec les financements que nous consacrons régulièrement à l’amélioration des déplacements en Ile-de-France, nous répondons présents aux besoins exprimés par les Franciliens qui souhaitent une plus grande fiabilité de leurs transports, notamment des lignes de RER ».

Sur l’ensemble des financements alloués, plus de la moitié (25 M€) est consacrée à l’amélioration du fonctionnement des RER, en particulier les lignes de RER B Sud, C et D. Ces investissements montrent l’engagement sans faille de la Région Ile-de-France auprès des opérateurs de transports RATP, SNCF et RFF.

Pierre SERNE précise « ce sont des dizaines d’opérations à travers toute l’Ile de France que nous allons lancer. L’ensemble de ces travaux, du plus visible par les usagers comme l’ouverture d’un troisième quai à Denfert-Rochereau pour la ligne B du RER, au plus technique comme des travaux de signalisation sur la ligne D, permettront d’éliminer les uns après les autres les facteurs de perturbation qui irritent tant, et avec raison, les voyageurs du réseau francilien. »

On relève, en particulier :

10,4 M€ pour améliorer la régularité du RER B, au service de ses 870 000 voyageurs quotidiens

Le financement voté en Commission permanente permettra de poursuivre les études techniques sur le projet de schéma directeur du RER B Sud (schéma de principe et avant-projet).

4 M€ pour permettre aux conducteurs du RER B de se consacrer davantage à l’information des voyageurs

Le financement voté en Commission permanente permettra de mener des études sur la mise en place d’un pilotage automatique sur le RER B sud. Il s’agirait non pas d’un automatisme intégral comme sur les lignes de métro 1 et 14, mais d’un système comparable au pilotage automatique de la plupart des lignes de métro, où le conducteur surveille l’échange des voyageurs puis commande la fermeture des portes et le départ du train.
Les avantages d’un tel dispositif est de fiabiliser le temps de parcours des trains et de permettre aux conducteurs de se consacrer davantage à l’information des voyageurs.

4,8 M€ pour améliorer la gestion des situations perturbées sur le RER D

5 opérations sont prévues parmi lesquelles l’allongement du quai de secours à Maisons-Alfort-Alfortville, l’amélioration de l’exploitation des quais de secours existants en gare de Garges-Sarcelles et Villiers-le-Bel et la sécurisation de l’alimentation électrique.

NS'M : Communiqué de Abdelhak Kachouri : Construire le Rassemblement

Notre Premier Secrétaire, Harlem Désir, a pris contact ces derniers jours avec le Maire, afin de lui indiquer la position de la direction du Parti Socialiste à l'occasion des élections municipales de Mars 2014.

Ainsi, comme je l'avais déjà dit et écrit à de nombreuses reprises, et sans surprise, notre Premier Secrétaire, a donc confirmé son refus et celui du PS de soutenir le Maire.

Les raisons sont connues.

C'est donc à présent définitif et officiel, même si, chacune et chacun s'en doutait, le Maire ne pourra être sur une liste conduite par un ou une socialiste, qui sera, je l'espère, élargie à la gauche locale.

Que faire à présent ?

J'ai eu l'occasion de vous présenter mes propositions en matière de rassemblement et de construction d'un projet au service des 35 000 Nocéennes et Nocéens.

J'ai pris le temps, toujours dans cet objectif de rassemblement, d'écouter nos militant-e-s, nos élu-e-s, nos habitant-e-s, nos acteurs associatifs, nos acteurs économiques, nos commerçant-e-s, nos partenaires politiques, comme les communistes, les écologistes, les radicaux de gauche ou bien encore nos amis du Mouvement Républicain et Citoyen.

À l'unanimité, l'envie de rassembler la Gauche autour d'un projet novateur a été exprimée.

L'enjeu des municipales dans notre ville, doit nous permettre d'offrir une autre voie aux électrices et aux électeurs.

Cette voie doit être construite, consistante et exclusivement tournée vers le collectif.

Il ne peut y avoir de concentration des pouvoirs et nous devons nous doter de tous les outils de la transparence.

Le travail réalisé par le Maire et son équipe depuis 1977 doit être pour partie, analysé car à l'évidence, sa gestion financière, par exemple, est à saluer.

D'autres décisions prises par la municipalité doivent aussi être valorisées, je pense notamment à la politique en direction des retraités et des seniors ou bien encore aux secteurs logement et enfance.

Ce travail, je souhaite avec nos équipes respectives le renforcer et le solidifier pour l'avenir.

Parfois, les mots peuvent être durs, ils peuvent aussi blesser, cela n'était pas l'objectif.

Parfois aussi, les incompréhensions peuvent créer des situations de conflit.

Pour éviter cela, je réaffirme ici, mon souhait de nous mettre autour de la table afin de lever une fois pour toutes celles-ci.

On ne peut correctement piloter une ville, la dynamiser et lui offrir des prestations de qualité sans rassemblement.

J'ai donc pris la décision, de proposer au Maire, Jacques Mahéas, à la Conseillère Générale, Michèle Bailly, aux candidat-e-s à la candidature du PS d'engager les discussions nécessaires afin de trouver le chemin du rassemblement.

J'ai aussi pris la décision de me donner tous les moyens d'y parvenir en multipliant les échanges avec celles et ceux de l'équipe sortante qui désireront s'engager à nouveau sous l'étiquette PS.

Enfin, j'ai pris le temps de rencontrer à leur demande l'ensemble des représentants des forces de la Gauche locale afin de les convaincre de se rassembler derrière celle ou celui qui conduira notre liste.

Vous l'aurez compris, je fais le choix du rassemblement, j'y crois et je ferai tout pour y parvenir car les attentes sont grandes et les difficultés économiques et sociales que rencontrent les administrés sont de plus en plus fréquentes.

Pour finir sur une note poétique, je vous laisse lire cette citation :

« Ne sacrifiez jamais vos convictions politiques pour être dans l’air du temps »
John Fitzgerald Kennedy.



jeudi 21 novembre 2013

Loi sur le cumul de mandats : Votée !

L’Assemblée nationale a votée en deuxième lecture, sous les huées des députés UMP, la loi relative au non-cumul des mandats qui traduit l’engagement n°48 de François Hollande.

Désormais, il ne sera plus possible de cumuler un mandat de parlementaire avec un mandat exécutif local.

Cette loi s’inscrit dans une longue série d’avancées en matière de non-cumul, votées par la gauche et auxquelles la droite se sera toujours opposée avec archaïsme.

C’est une étape essentielle dans la modernisation de notre vie politique et de notre démocratie, pour laquelle se sont battus les militants socialistes.

NS'M : Ce soir aux Primevères

Je serai ce soir dans le quartier des Primevères pour aborder la question de l'offre de crèche dans notre ville.

Chacun et chacune le sait, l'accueil en crèche revêt un caractère prioritaire pour de nombreuses familles soucieuses de s'appuyer sur ce type de service pour poursuivre dans la plupart des cas, une activité professionnelle, une recherche d'emploi ou une formation.

À cette occasion, j'aurais plaisir à présenter une partie des propositions que nous affinons pour l'avenir.

Vous pouvez si vous le souhaitez, vous aussi, organiser une discussion chez vous, sur le thème que vous souhaitez.

Pour cela, envoyez nous un mail sur mavilleneuilly@gmail.com

À très vite !

Séance du Conseil Régional les 21 et 22 novembre 2013

Des échanges à suivre en direct sur http://www.iledefrance.fr
 
Les élus régionaux se réunissent en séance plénière, ouverte au public, ces 21 et 22 novembre. À l'ordre du jour : le débat d’orientations budgétaires. Une discussion qui permettra de rappeler le contexte économique, financier et législatif qui a un impact direct sur les recettes et les dépenses de la Région Île-de-France. Pas de vote en revanche. Celui-ci interviendra fin décembre, après un examen détaillé du budget 2014, secteur par secteur.

Par ailleurs, plusieurs autres dossiers attendent les conseillers régionaux, comme la mise en œuvre de la politique en direction de l'entrepreneuriat, de nouvelles affectations aux industries cinématographiques et audiovisuelles, l’un des fleurons de l’économie francilienne, ou encore la modernisation de l’action publique régionale.

Suivez en direct !

mercredi 20 novembre 2013

La Région île de France aide les étudiants syriens poursuivant des études

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Isabelle This Saint-Jean, Vice-présidente en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, ont fait voter aujourd’hui en commission permanente par les élus régionaux le versement d’une subvention de 20 000 € afin d’accompagner des étudiants syriens à poursuivre leurs études supérieures en Ile-de-France.
 
Le projet est porté par l’association « Démocratie et Entraide en Syrie », créée par un groupe de chercheurs et d’universitaires, qui a pour objectif principal de porter assistance aux réfugiés syriens en encourageant les projets visant à l’insertion socioprofessionnelle.
 
La situation des étudiants syriens est actuellement extrêmement grave. Alors que le pays formait un capital humain important qui irriguait dans toute la région, des étudiants ont été radiés des universités pour avoir exprimé leurs désirs de liberté et de dignité, d’autres ne peuvent plus se rendre aux cours du fait de la situation sécuritaire.

De plus, suite à la rupture des liens diplomatiques entre la France et la Syrie, les principaux programmes d’accueil des étudiants syriens sur le territoire français et en Ile-de-France, habituellement menés notamment par Campus France, ont été suspendus.

Face à cette situation, l’association a pour objectif de mettre en œuvre un programme d’accompagnement de jeunes syriens, en rupture d’études en raison de la guerre ou de l’exil, afin qu’ils puissent reprendre leur formation au sein des universités franciliennes. Elle envisage ainsi de pouvoir soutenir et accompagner près de 400 étudiants syriens en facilitant :
 
- l’inscription à l’université francilienne,
- la mise en place, au sein de l’établissement d’accueil, d'une formation de Français Langue Etrangère (FLE) adaptée aux besoins universitaires.
- l’octroi d’une allocation d’études.
- le logement en cité universitaire (en concertation avec les collectivités locales).
 
Pour Isabelle This Saint-Jean, « L’Ile-de-France connaît actuellement la plus forte concentration de réfugiés syriens admis sur le territoire français. Cette population est désœuvrée en raison des traumatismes et de la violence subie, de son manque d’interaction avec la société française et des difficultés qu’elle rencontre à se reconstruire dans l’exil. 

La mise en place d’un tel dispositif dans la région francilienne permet de lutter contre l’isolement de cette population fragilisée en assurant son intégration, par l’acquisition de savoirs et répond pleinement aux objectifs du dispositif régional de démocratisation de l’enseignement supérieur. »

La Région île de France dote 4 133 apprentis franciliens de tablettes numériques d’ici la fin 2013

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Emmanuel Maurel, Vice-Président en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi ont fait voter aujourd’hui en commission permanente par les élus régionaux un rapport proposant le cofinancement avec les CFA de tablettes numériques à destination des jeunes apprentis.
 
Des packs comportant une tablette numérique, un abonnement et un service de suivi seront ainsi remis d’ici décembre 2013 à quelque 4 133 apprentis de 28 CFA franciliens qui se sont portés candidats pour cette expérimentation. 2 000 autres apprentis se verront doter de tablettes numériques en 2014.
 
L’objectif est de permettre :

- un renforcement de l’articulation entre le travail des jeunes en entreprise et leur formation au CFA,
- une réduction des coûts de fonctionnement et de formation à qualité égale,
- une stratégie formalisée de lutte contre les ruptures de contrats d’apprentissage.
 
Le montant de cette action, qui s’inscrit dans le cadre du dispositif d’aide régionale aux investissements dans les CFA, s’élève à 2 322 616 €.
 
Rappelons que l’expérience positive du CFA AFI 24 (spécialiste des métiers scientifiques), dont 600 apprentis avaient été dotés gratuitement en décembre 2012 de tablettes numériques, a conduit la Région à étendre cette expérimentation.
 
Pour Emmanuel Maurel : « Ces tablettes encouragent les apprentis à faire en permanence le lien entre leur formation et leur travail en entreprise. Nous le savons, c’est la proactivité du jeune et la qualité de ce lien qui améliorent réellement l’efficacité de l’alternance. Et c’est ce qui permet de construire une relation "gagnant/gagnant" entre les apprentis et les employeurs. C’est une opportunité supplémentaire d’aider les jeunes à acquérir les connaissances et compétences indispensables à une maximisation de leur insertion professionnelle. »

Le projet de loi de finances pour 2014 adopté !

La majorité a adopté massivement le projet de loi de finances pour 2014. Ce budget permet une réduction décisive du déficit public de 4,1% en 2013 à 3,6% du PIB en 2014, grâce à des économies sans précédent à hauteur de 15 milliards d’euros sur la dépense publique tout en stabilisant l’effort fiscal global et en préservant les politiques publiques prioritaires.
 
Ce budget est le fruit d’un échange permanent entre la majorité parlementaire et le gouvernement. Des priorités claires ont été confirmées : justice fiscale avec le dégel du barème de l’impôt sur le revenu, après que la droite ait fait entrer des millions de Français dans l’impôt sur le revenu ; hausse forte de la décote et du revenu fiscal de référence, pour protéger le pouvoir d’achat des classes moyennes ; maintien des moyens de l’Education nationale et de la sécurité ; économies ciblées des dépenses publiques, en renforçant l’efficacité des politiques d’intervention sur l’eau, l’aide aux entreprises et la culture ; modification en profondeur des règles fiscales pour empêcher l’évasion fiscale des grandes multinationales.
 
Les Français peuvent retrouver la confiance perdue dans l’action publique : nous prenons les mesures qui les protègent de l’emballement de la dette publique, qui préservent leurs services publics, ciment de la vie en commun, et qui mettent notre pays en mesure de faire face à la bataille économique mondiale.

Le gouvernement à l'écoute des Maires

Le Premier ministre a conclu hier le Congrès annuel de l’Assemblée des maires de France. Au nom du Parti socialiste, nous saluons un Premier ministre à l’écoute des maires et déterminé à accompagner les communes dans la mise en œuvre des réformes et cela alors que les communes participent pleinement à l'effort de redressement du pays.
 
Nous saluons des annonces fortes qui témoignent de l’engagement du gouvernement aux côtés des territoires : financement de 1000 maisons de services publics pour garantir l'accès aux services sur tout le territoire, l'accélération du déploiement du très haut débit, le soutien spécifique aux petites communes via la Caisse des dépôts. Le Premier ministre a également réaffirmé la priorité donné à la concertation et au dialogue avec les territoires, en énonçant que tous les échelons de collectivités seraient associés aux négociations dans le cadre des contrats de plan et en instaurant un médiateur des normes.
 
Enfin, le Parti socialiste est aux côtés du gouvernement dans sa détermination à mettre en place la réforme des rythmes scolaires. La prorogation du fonds d’amorçage à hauteur de 370 millions d’euros et l’allongement du délai pour la réalisation des projets éducatifs permettront de soutenir davantage les communes dans la mise en place des nouveaux rythmes, indispensables à la réussite de tous les élèves.
 
Après des années de mépris pour les territoires, le Parti socialiste se réjouit de retrouver un gouvernement désireux de co-élaborer, avec les élus locaux dans un esprit de confiance, les projets qui font durablement progresser la France.

lundi 18 novembre 2013

La voilà !

Pour celles et ceux qui avaient du mal à retrouver cette vidéo sur Youtube, et bien, la voilà !

Elle a été faite fin 2012 pour retracer une partie de mes nombreux déplacements en île de France.

Bientôt l'édition 2013...

Vous pouvez la partager autant que nécessaire !

Mettez un peu de son et laissez vous emporter...

samedi 16 novembre 2013

Poursuivre nos efforts pour redresser le pays

Les chiffres du PIB publiés par l’Insee pour le troisième trimestre, rappellent que tout processus de reprise de croissance se fait par à-coups. La croissance française reste à consolider mais le mouvement général de reprise enclenché par la croissance de 0,5% du PIB au deuxième trimestre, n’est pas remis en cause. Les prévisions de croissance du gouvernement de 0,1% pour 2013 et de 0,9% pour 2014 sur lesquelles est assise la loi de finances 2014 sont en outre confortées.

Les chiffres de la demande intérieure confirment la reprise domestique de notre pays, et reflètent les premiers fruits de la lutte contre le chômage qui a été engagée voilà six trimestres. Notamment, la consommation des Français, qui a redémarré au deuxième trimestre 2013, continue de progresser.

Les entreprises reconstituent nettement leurs stocks car le climat des affaires, qui avait commencé à se redresser dans l’industrie au printemps, s’améliore désormais dans tous les secteurs. En revanche, la baisse des exportations françaises nous rappelle que la reprise la zone euro se fait difficilement du fait des politiques d’austérité qui continuent d’être menées dans plusieurs pays.

La poursuite des priorités de lutte contre le chômage, conduisant rapidement à l’inversion de la courbe, et de redressement industriel du pays va continuer de porter ses fruits dans les mois à venir.

vendredi 15 novembre 2013

NS'M : Venez à la rencontre des socialistes

Nous serons demain, à partir de 10h, sur le marché des Fauvettes pour vous rencontrer.

À cette occasion, nous échangerons ensemble sur les enjeux pour l'avenir du pays et de notre ville.

Au plaisir de vous rencontrer.

À très vite. 

Région Île-de-France : des orientations budgétaires qui visent à répondre aux préoccupations premières des Franciliens

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France et Marie-Pierre de la Gontrie, 1ère Vice-présidente en charge des finances et de la contractualisation présenteront aux élus lors de la séance plénière du Conseil régional des 21 et 22 novembre, les orientations budgétaires pour 2014.

Dans un contexte économique difficile, qui continue d’affecter tous les Franciliens, la Région entend maintenir une politique volontariste, résolument tournée vers les investissements, c’est-à-dire vers le long terme, sans négliger l’urgence du moment. C’est le mandat que lui ont donné les Franciliens, et qu’elle met en œuvre chaque année depuis 2010.

La Région entend à la fois répondre à la demande – légitime – de protection de nos concitoyens et orienter progressivement le modèle de développement francilien vers une plus grande soutenabilité, créatrice d’emplois durables, et génératrice d’une meilleure qualité de vie.

Ces orientations budgétaires visent ainsi à répondre aux préoccupations premières des Franciliens, particulièrement des jeunes et des salariés, en accompagnant et en confortant la redynamisation engagée de l'économie régionale, en appui des signes encourageants de reprise de la croissance au niveau international et national.

Les moyens de la Région seront donc mobilisés pour accompagner la reprise de l’activité économique et aider à l'inflexion attendue de la courbe du chômage alors que celui-ci a atteint un taux de 9,1% au 2ème trimestre 2013 en Ile-de-France, niveau qui reste néanmoins inférieur au taux connu en France métropolitaine à la même période (10,5%).

En appui notamment des dispositifs de la Banque publique d'investissement (BPI), le budget 2014 traduit un effort très significatif en matière de développement économique (environ + 20%), notamment en faveur de l'innovation, de l’accès aux financements (garantie de crédit, fonds propres) et de l'internationalisation des entreprises franciliennes, particulièrement les PME-PMI et les entreprises de taille intermédiaire (ETI), ainsi que des pôles de compétitivité et de la recherche.

Le budget 2014 attestera du choix de la Région de poursuivre une politique volontariste d'investissements structurants à haute qualité environnementale pour soutenir la croissance et l'emploi. Nous affichons une mobilisation inégalée sur le secteur des transports dans le prolongement de l’accord avec le Nouveau Grand Paris et la poursuite du programme d’investissement pour les lycées. Ces investissements confirmeront l'engagement déterminé de la Région pour la transition énergétique et la conversion écologique et sociale de l'Ile-de-France.

Dans ce même but, en section de fonctionnement, le budget 2014 réaffirment les priorités faites depuis 2010 en direction de la jeunesse, de la formation des salariés, des emplois aidés et du soutien aux acteurs associatifs franciliens, acteurs essentiels du lien social et d'innovations.

Parallèlement, la bonne maîtrise des dépenses de fonctionnement sera confirmée en 2014 avec des dépenses obligatoires contraintes en hausse sensible mais globalement compensée par des économies de gestion. L’évolution des dépenses de fonctionnement sera contenue à un niveau bien inférieur à l’inflation. 

Les organismes associés à l’action publique régionale contribueront à cet effort de maîtrise des dépenses en bénéficiant des mesures de mutualisation des moyens engagés depuis le début de la mandature.

Les ressources de la Région seront particulièrement contraintes en 2014 avec des marges de manœuvre très réduites alors que l'autonomie fiscale des Régions est quasi inexistante depuis la réforme de 2010. Pour la première fois, la Région devrait connaître une baisse des recettes de l’exercice d'environ 1% par rapport au BP 2013. 

“Néanmoins, le niveau des ressources de la Région en 2014 pourra être maintenu grâce à la gestion prudentielle conduite en 2013” précise Marie-Pierre de la Gontrie.

Afin de maintenir un haut niveau d'investissement en 2014, nécessaire à la croissance et à l'emploi, tout en préservant les grands équilibres financiers de la Région, “l'emprunt d'équilibre devrait être d'un montant analogue à celui de 2013. Ce niveau confirme une trajectoire financière transparente et responsable saluée par les agences de notation” ajoute la 1ère Vice-présidente.

Pour Jean-Paul Huchon, « le budget 2014 traduit le double rôle de la Région : une collectivité qui inscrit son action dans le réel, au plus prêt du quotidien des Francilien(ne)s, notamment de la jeunesse, tout en préparant l’avenir.»
 
Le Conseil Régional adoptera son budget lors de la séance plénière des 18, 19 et 20 décembre.

jeudi 14 novembre 2013

Vivre ensemble en Île-de-France - Le Vice-président de la Région parle de son action

 Mesdames, Messieurs,

Vous retrouverez ci-dessous, une vidéo qui retrace l'importante action que je mène au sein du Conseil Régional d'île de France.

J'ai donc plaisir à vous faire partager les nombreuses initiatives que nous impulsons pour les 12 millions de Franciliennes et Franciliens.

Celles-ci sont la traduction concrète du projet que nous avons présenté avec Jean-Paul Huchon à l'occasion des élections régionales de Mars 2010.

Rendre compte, c'est essentiel pour garder une crédibilité.

Bonne journée !


(à partir de 1minute50) ▶ Vivre ensemble en Île-de-France - Vdéo d'Abdelhak Kachouri VP IDF

mercredi 13 novembre 2013

NS'M : Sur le marché ce matin

Retrouvez moi ce matin, sur le marché des Fauvettes à partir de 9h30.

Traditionnel point de RDV : devant le tabac. 

Je vous y attendrai pour échanger autour d'un café.

À très vite ! 

mardi 12 novembre 2013

Il faut respecter la fonction Présidentielle

Lorsque on s'attaque à la fonction Présidentielle, on s'attaque à la République.

C'est avec tristesse que j'ai vu comme vous, hier, les images déplorables de groupuscules à la solde de l'extrême droite se servant de l'intouchable journée du 11 Novembre pour attaquer le Président de la République, François Hollande et par la même occasion, la France.

Quel spectacle pour notre pays ! Quelle honte cette image qui circule en boucle sur les chaînes du monde entier ! 

Les clivages politiques ne doivent pas tout permettre et les affinités idéologiques n'autorisent pas tout. 

J'appelle les uns et les autres à faire preuve de retenue, de respect et de considération à l'égard du Président de la République, il y aura en son temps une réorganisation nécessaire de la politique gouvernementale, de son contenu et sûrement de son équipe. 

Cette exigence ne doit jamais laisser place à la violence.

Patience donc et respect. 




dimanche 10 novembre 2013

Neuilly-sur-Marne : Un projet pour notre ville, vous avez la parole

Parce qu'un projet municipal se construit ensemble, parce qu'une ambition devient possible avec la participation de toutes et tous, je vous invite à participer activement à la campagne des élections municipales de Mars 2014, en déposant vos propositions, en faisant part de vos difficultés, de vos exigences et en priorisant vos attentes.  

NS'M a les moyens d'agir, de changer, de se doter d'une âme, d'une vie, d'un souffle, d'un dynamisme et d'une détermination, pour cela, il lui faut se tourner vers celles et ceux qui font la ville, les Nocéennes et les Nocéens, celles et ceux d'hier, tout comme celles et ceux d'aujourd'hui. Après tout, aucun passeport n'est utile pour aimer sa ville ! 

Pour contribuer à ce nouvel élan, je vous invite à déposer votre contribution sur notre adresse : mavilleneuilly@gmail.com, mon équipe se chargera d'intégrer celle-ci dans la rédaction du projet que nous porterons à l'occasion des municipales.

J'ai conscience du ras-le-bol généralisé dans la ville, dans l'administration, chez les commerçants et au sein du monde associatif, face à l'immobilisme, à la politique du mépris, à l'incapacité d'action des responsables politiques locaux et à l'amateurisme ambiant. 

Cette réalité est connue et dure depuis de très et trop nombreuses années.

NS'M n'est la propriété de personne, ni d'un clan, ni d'une famille, ni d'un groupe de "copains". Elle est le bien des 35 000 Nocéennes et Nocéens.

Nous pouvons changer NS'M, agissons ensemble en lui donnant un nouvel Élan ! 

À vos claviers ! 




samedi 9 novembre 2013

Marseille : La République agit pour le cadre de vie

Le Parti socialiste salue le plan ambitieux annoncé par le Premier ministre pour donner un nouvel élan à la ville de Marseille et assurer l’ambition de la métropole Euro-Méditerranée. La priorité de ce plan, qui active tous les leviers – emploi, école, rénovation urbaine, transports, sécurité –, est l'amélioration du quotidien des Marseillais et le désenclavement des quartiers Nord, abandonnés par la droite depuis plus de dix ans.

L’annonce de 80 policiers supplémentaires sur le terrain dès janvier 2014 a pour objectif de conforter le retour de l’Etat dans des quartiers que la droite a laissés se transformer en zones de non-droit. Elle vient s’ajouter aux moyens considérables déployés depuis dix-huit mois par le gouvernement, en particulier dans les ZUS, avec la création de nouveaux postes de policiers et de gendarmes, ceux là mêmes qui avaient été supprimés par la précédente majorité.

Il faut également saluer l’effort considérable de 3 milliards d’euros pour le développement des infrastructures de transports, avec notamment le prolongement des lignes de métro dans les quartiers Nord pour lutter contre la fracture territoriale et sociale qui mine la ville, et la création d’une gare souterraine à Saint-Charles, qui permettra d’ouvrir davantage l’agglomération sur le reste de la région. Cet effort, auquel s’ajoutent les 1,5 milliards d’euros du Plan d’investissement d’avenir, pourrait être encore renforcé lorsque la ville se sera dotée d’une métropole.

L’accent est également mis sur l’action de rénovation urbaine, par exemple dans le quartier de Castellane, quand la droite n’a toujours pas utilisé 200 millions engagés pour la rénovation des quartiers Nord.

Le Parti socialiste se félicite de ces annonces du Premier ministre déterminantes pour l’avenir de la ville de Marseille, dont le potentiel est immense et dont la jeunesse, le métissage et l’ouverture sur la Méditerranée font la force.

vendredi 8 novembre 2013

Budget de l’enseignement scolaire pour 2014 : un budget renforcé pour la réussite des enfants de notre pays

Par Emeric Bréhier, secrétaire national à l’Education

et Yannick Trigance, secrétaire national adjoint à l’Education


Le Parti socialiste salue le travail réalisé conjointement par le gouvernement et le Parlement pour que le budget 2014 soit porteur des initiatives les plus fortes en faveur des élèves de notre pays.

En votant les amendements présentés par Vincent Peillon, les députés de la majorité ont permis des avancées majeures concernant les élèves en situation de handicap et le fonds d’amorçage pour la réforme des rythmes scolaires.

Les 28 057 auxiliaires de vie scolaire, accompagnants les élèves en situation de handicap, verront ainsi la transformation progressive de leur contrat à durée déterminée en contrat à durée indéterminée.

Les villes ayant opté pour la mise en place des nouveaux rythmes scolaires en 2013 verront, quant à elles, la prolongation de l’accompagnement financier -le fonds d’amorçage- d’une année supplémentaire.

Ces deux amendements valident à la fois la méthode du gouvernement, l’écoute, et sa volonté de refonder l’école pour en faire une école inclusive, outil efficace pour permettre à chacun de devenir à la fois un citoyen éclairé et un acteur économique dynamique. 

Lancement des commémorations : Le Président s'exprime

Je salue le discours du président de la République à l’occasion du lancement du grand cycle de commémorations nationales de la Grande guerre qui se déploiera partout dans notre pays et mobilisera tous les Français.

François Hollande a prononcé des paroles fortes de rassemblement autour des valeurs de la République et de notre histoire commune, en appelant à l’unité du pays et à faire bloc pour relever les défis d’aujourd’hui.

Le président de la République a rappelé que c’est en nous rassemblant autour de notre mémoire commune, et des épreuves surmontées dans le passé, qu’une grande Nation comme la France peut continuer d’écrire son destin : il a porté le nécessaire rassemblement de citoyens de tous horizons qui fait la force de la France, le patriotisme qui n’est pas le nationalisme, les valeurs de paix et de démocratie qui sont au cœur de notre idéal européen, la mémoire du passé et le respect de tous ceux qui sont tombés lors de cette guerre, y compris les fusillés, qui auront désormais leur place au Musée de l’Armée.

François Hollande a appelé le pays à se rassembler dans la commémoration de la Grande guerre pour être plus fort ensemble aujourd’hui. A l’heure où se répandent le déclinisme, le repli sur soi, l’intolérance, le Président a rappelé que rien n’est impossible à une France rassemblée, c’est la condition de la confiance et de l’espoir retrouvés, la condition pour que notre pays, par la mobilisation de tous, gagne la bataille économique, sorte plus fort de la crise et continue de faire entendre sa voix dans le monde demain comme hier.

jeudi 7 novembre 2013

Neuilly-sur-Marne : La campagne d'affichage prend fin avec succès !

Sûrement au grand bonheur des professionnels du dénigrement, de l'arrachage sauvage et de l'écriture déplacée, ma campagne d'affichage en faveur de l'inscription sur les listes électorales, a pris fin hier à 20h et ce, comme prévu malgré les déconvenues !

À cette occasion, vous avez été très nombreux et nombreuses à me solliciter par mail, par téléphone ou par courriers pour aborder ensemble les enjeux des prochaines municipales.

Changement de cap, changement de Maire, mise en place d'une ambition, d'un projet crédible, d'une équipe renouvelée, rajeunie et compétente, autant d'exigences qui trouveront en Mars prochain des réponses, c'est une certitude. 

Une nouvelle campagne d'affichage qui sera cette fois institutionnelle, en faveur de l'inscription sur les listes électorales, sera lancée dans les prochaines semaines par la République, il est donc normal que celle-ci puisse avoir l'écho nécessaire et une compréhension du message par les électrices et les électeurs.

C'est donc avec fierté que j'ai mené cette campagne de sensibilisation qui m'a donné de multiples occasions d'échanger avec vous et de structurer ensemble les principales propositions que nous continuerons d'affiner pour l'avenir. 

Je profite de ce message, pour remercier l'ensemble de mes relais à NS'M qui ont eu à cœur de poursuivre l'affichage, malgré les activités nocturnes des uns (qui feraient mieux de rendre compte de leur travail aux Nocéennes et aux Nocéens) malgré les écritures sauvages et insultantes des autres (qui devraient cesser de donner une image déplorable de la fonction d'élu) et surtout, malgré les menaces et pressions exercées par la fine équipe de gougnafiers (ils se reconnaîtront) soucieux de préserver leur petit pouvoir de... gougnafiers.

Merci tout simplement pour cet élan de sympathie et pour vos témoignages touchant de soutien. 

Rendez-vous comme toujours sur mon blog, dans vos boîtes à lettres et dans les rues de NS'M ! 

Plusieurs supports seront mis dans vos boîtes à lettres dans les jours prochains, afin de comprendre les méthodes, parfois les abus, souvent le non respect des règles des différents codes, notamment celui de l'urbanisme et de l'environnement, des amis du Maire et de sa fidèle équipe.

Vous aurez notamment, copie du jugement prononcé à l'encontre du Maire en 2010, le condamnant pour agression sexuelle. Cela évitera ainsi que je sois accusé de diffamation. 

Comme toujours, je serai à votre disposition pour venir en parler.

NS'M n'est pas condamnée à subir un nouveau mandat avec le Maire sortant, elle doit se tourner vers l'avenir en se donnant les moyens de grandir.

C'est notre ambition, rien ne nous détournera. 

Merci de votre confiance, vous pouvez compter sur moi, sur nous.

À très vite ! 

mardi 5 novembre 2013

La Région île de France recrute ses 30 premiers Emplois d’avenir

Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France, Michèle Sabban, Vice-présidente en charge du personnel, de l’administration générale et des marchés publics, Emmanuel Maurel, Vice-président en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage, de l’alternance et de l’emploi et Henriette Zoughebi, Vice-présidente en charge des lycées accueilleront les 30 premiers jeunes recrutés en contrat « Emploi d’avenir » par la collectivité régionale le vendredi 8 novembre 2013 à partir de 8h30 au Conseil Régional d’Ile-de-France
Rez-de-jardin, 33, rue Barbet de Jouy – Paris 7ème.
 
 
La Région s’est engagée à recruter 100 jeunes en Emplois d’avenir dans les lycées d’Ile-de-France avec une mission « d’Opérateurs de Proximité des Technologies de l’Information et de la Communication » (inventaire et gestion du parc informatique). 

La Région offrira à ces jeunes un véritable parcours de formation et d’évolution professionnelle.
 
Programme de recrutement :

- 30 Emplois d’avenir en Novembre 2013

- 30 Emplois d’avenir en Janvier-Février 2014

- 40 Emplois d’avenir en Septembre-Octobre 2014.
 
Pour mémoire :

La Région a acté un double engagement dès février 2013 dans son rapport « la Région s’engage pour l’emploi » : être co-financeur du dispositif national et employeur responsable.


Neuilly-sur-Marne : Oui pour le rassemblement et...le renouvellement !

Nous y arriverons !

C'est en tout cas le vœu que je forme pour que le Parti Socialiste et la Gauche trouvent le chemin du rassemblement dans notre ville.

Oui, j'ai bien dit le Parti Socialiste et la Gauche, j'entends par la, nos amis du Parti Communiste, du Front de Gauche, du Parti Radical de Gauche, du Mouvement Républicain et Citoyen, sans oublier évidemment ceux d'Europe Écologie les Verts.

Mais avant ce grand rassemblement nécessaire à la Gauche, il nous faut préparer l'échéance du mois de Mars 2014, d'abord en revenant vers les habitantes et les habitants, nous, Socialistes.

En effet, 4 mois nous séparent de cette échéance, 4 mois qui doivent pourtant servir à faire le bilan de l'action de l'équipe sortante, celle du Maire, élu depuis 1977, 4 mois pour nous permettre, à nous, Socialistes, d'expliquer nos ambitions et de fixer des objectifs pour la mandature 2014-2020 et ils sont conséquents au regard des très nombreuses exigences et difficultés des Nocéeenes et des Nocéens.
 
Il ne s'agit pas de rédiger dans un coin de table ou dans le bureau du Maire, le programme et la répartition des responsabilités selon telle ou telle fidélité ou retour à un service rendu, mais bien de se mettre au travail avec sérieux, avec transparence, avec le respect que les détenteurs de mandat électif doivent avoir à l'égard des électrices et des électeurs.

Il ne s'agit pas non plus de sombrer une nouvelle fois dans une manipulation, spécialité locale, qui consiste à faire croire que la Direction Nationale du Parti Socialiste a suspendu le processus, juste pour "les beaux yeux" du Vice-président de la Région que je suis, ou pour "la couleur de ma cravate" !

La victimisation permanente a ses limites surtout dans notre cas, tout le monde connait la tactique, elle dure et elle est connue de toutes et tous au delà de NS'M, la aussi, spécialité locale.

Il s'agit d'une suspension étayée, construite et précise qui puise son sens dans les multiples dysfonctionnements de la section socialiste locale.
 
Quelques exemples :

Explosion du nombre d'adhérents en peu de temps, adhésions à la limite du clientélisme (témoignages à l'appui), employés communaux mis sous pression (témoignages à l'appui), mélange des genres (témoignages à l'appui), élus et fonctionnaires mis à contribution illégalement (témoignages à l'appui), inaction politique, pas d'occupation du terrain à l'exception du marché une fois tous les 15 jours quand il ne pleut pas etc etc etc...

Considérer qu'il s'agit d'une simple décision visant à me permettre d'accéder sans débat à la désignation pour Mars 2014 serait mal connaitre le PS, ses statuts, son organisation et serait un mensonge. Encore un ?

La pétition-manipulation qui circule (témoignages à l'appui), qui a été mise en avant par le Maire et ses amis et visant à exiger du PS qu'il permette la réouverture du processus de désignation aura une nouvelle fois, aucune issue car avant de rouvrir celui-ci, de nombreuses discussions doivent être organisées entre les 4 candidat-e-s et sous l'autorité du PS National.

Les campagnes de dénigrement orchestrées par les fossoyeurs de l'action répondant aux instructions du Maire n'ont aucun impact sur la détermination qui est la mienne et celle des Nocéennes et des Nocéens.
 
Et puisque les écrits restent, je le redis ici pour que les choses soient encore plus claires : je m'oppose profondément à la reconduction du Maire sortant tout comme à sa participation à une majorité conduite par un ou une socialiste qui sera, je vous rassure, investi-e par le PS et la Gauche.

Le Maire n'aura jamais le soutien du Parti Socialiste, car ses statuts et sa charte éthique l'interdisent puisque il a été reconnu coupable d'agression sexuelle et condamné définitivement.

Aucune manipulation ne sera tolérée dans la désignation de notre candidat-e.

Si le Maire est candidat pour briguer un 7ème mandat (36 ans déjà, élu depuis 1977.) alors, une liste conduite par un-e Socialiste et élargie à la Gauche sera face à lui au premier et deuxième tour des Municipales 2014.

Avoir des valeurs et les défendre, c'est aller au bout de ses convictions, j'ai toujours eu à cœur, enfant déjà, d'aller jusqu'au bout de celles-ci.
 
A très vite ! 



  
   








lundi 4 novembre 2013

Neuilly-sur-Marne : Dire la vérité, c'est essentiel

La distribution dans quelques boîtes à lettres du journal "Le Nocéen" aura au moins eu le mérite de rappeler l'existence de notre organisation politique dans la ville.

C'est déjà ça ! 

J'ai eu l'occasion de féliciter les rédacteurs de ce support utile, support qui mériterait tout de même une consistance et une ambition politiques plus affichées.

Il faudrait aussi lui donner une ligne éditoriale compréhensible et une charte graphique respectée et actualisée (le logo du PS n'est pas le bon).

Tout ceci réalisé, cela lui permettrait d'expliquer ce que nous faisons à l'échelle de la France, sous l'impulsion du Président de la République et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, mais aussi à l'échelon local en rendant compte de ce que nous, socialistes, réalisons depuis 1977.

Ce support doit avoir cet objectif unique car le travail de restitution de l'action politique de nos élus dans cette période de préparation des municipales est d'une telle importance, qu'il faudra sûrement des centaines de numéros du journal  "Le Nocéen".

Chiche ? 

Gardons-nous donc de régler quelques comptes en usant d'erreurs et d'imprécisions qui affaibliraient davantage encore la parole des responsables politiques dans notre ville, qui rappelons-le, n'est déjà pas au beau fixe.

Il y a suffisamment de sujets et de problèmes à traiter pour éviter ce type de comportement inutile et enfantin qui ne vise qu'à porter atteinte à celles et ceux qui construisent l'avenir, et ils sont nombreux.

Vous le savez, la direction nationale du PS a bloqué le processus de désignation et ce, à ma demande, je l'assume totalement, compte tenu des nombreuses difficultés au sein de notre section locale, du nombre surprenant d'adhérents (la technique est connue et vise à dramatiser une situation pourtant simple et ainsi à faire adhérer en masse des jeunes pour un emploi, des employés communaux pour une évolution de carrière, des habitants pour un logement etc...) compte tenu aussi du mélange des genres qui pourraient nuire à la sérénité de nos travaux de désignation.

Je demanderais si nécessaire la mise sous tutelle de la section PS, si les questions que j'ai posées aux responsables notamment financiers de la section, ne m'apportent pas de réponse. 

Je demanderais aussi à la direction nationale, une vérification précise de la liste des adhérents afin de lever les doutes, car à l'évidence, le bond des adhésions notamment d'agents communaux est surprenant et place notre section au premier rang de celles qui comptent le plus de fonctionnaires.

Dynamisme ? Crainte ? Besoin de se renforcer dans la perspective des municipales ? Inquiétude ?

Évidemment, connaissant la pression dont ils sont victimes, je peux comprendre leur situation et donc, je ne peux qu'analyser ces adhésions comme une forme de résignation.

J'y reviendrai prochainement. 

J'ai fait le choix d'être candidat pour succéder au Maire sortant, car, je crois, comme vous, que NS'M n'est pas condamnée à subir une seule ligne politique qui se considérerait comme la seule fiable pour l'intérêt des habitants.

À ce propos, certains semblent totalement déconnectés du terrain car la déception grandit et les critiques sont de plus en plus féroces à l'égard de l'équipe actuelle et du Maire.

Logique, non ? 

Pour s'en rendre compte, il faut aller à la rencontre des "vrais gens" et non pas entretenir le "microcosme" ou le "groupe" de tel ou tel quartier, NS'M c'est 35 000 habitants.

Pour s'en rendre compte, il faut arrêter de se morfondre dans les couloirs de l'hôtel de ville, dans les bureaux des uns et des autres en tentant de monter des "coups" pour contrer une autre ligne politique.

En clair : justifier le salaire ou l'indemnité que le contribuable verse mensuellement.

J'ai déposé ma candidature comme 3 autres candidats, dont je salue le courage, je ne me suis jamais présenté comme la "tête de liste investie", précisément parce que nous serons en situation de discussion avec la direction nationale du PS dans les prochains jours.

Il est donc malsain d'induire en erreur les Nocéennes et les Nocéens en indiquant dans ce journal que je me présente comme le candidat investi. 

Après tout, nous ne sommes pas à un mensonge près, "triste habitude" disent les anciens.
Oui, je veux être désigné, oui, j'ai de l'ambition pour ma ville qui s'endort progressivement et se referme sur elle même, cette volonté est publique.

Oui, je vous informe de mon action, par affiches, par mails, par SMS, par lettres ou au travers de mon blog qui est un support très consulté.

Oui, je multiplie les rencontres d'appartements car vous en faites la demande ! 

J'assume ce dynamisme politique que nous impulsons avec mon équipe et qui répond à vos exigences.

Dois-je rougir de cela ? Dois-je m'excuser de mon action ? Cela fait-il de moi un homme à chasser pour autant ? 

Je ne le crois pas.

L'inactivité et l'incompétence des uns ne doit pas freiner le travail et la mobilisation des autres. 

Il ne doit y avoir aucune haine et méchanceté à cela, car chacune et chacun est en droit d'être candidate ou candidat même face au Maire sortant et cela sans son autorisation ! 

Nous ne sommes ni dans un Royaume, ni dans une dictature. 

Je ne suis et ne serai jamais un courtisan, un fan ou un adepte de tel ou tel système.

La liberté n'a pas de prix, elle ne s'achète pas, ni par un poste d'élu-e, ni par une indemnité, ni par une sucette.  

Nous ne sommes pas des "sujets" mais des hommes et des femmes qui souhaitent le changement. 

Doit-on rappeler que c'est un principe élémentaire de la démocratie que de vouloir briguer un mandat ? 

Doit-on rappeler également que NS'M fait partie de notre République ? 

Mesdames, Messieurs, rien ne me détournera, ni ne me fera changer de cap, vous pouvez compter sur ma détermination. 

Ni les menaces, ni les dénigrements, ni les mensonges des professionnels de l'imposture ne m'atteignent car je sais votre confiance et votre soutien.

Ne vous laissez pas manipuler ou acheter par quelques fossoyeurs de l'espoir et de l'action. 

Il semblerait que ce soit de tradition à la veille des élections dans notre ville.

Nous pouvons donner Ensemble, un Nouvel Élan pour Neuilly-sur-Marne, travaillons-le, avec rigueur et hauteur de vue. 

À très vite ! 

Paix à Claude Verlon et Ghislaine Dupont

C'est avec une profonde tristesse et une immense révolte que le Parti socialiste a appris aujourd'hui l'enlèvement puis l'exécution, près de Kidal, au nord du Mali, de deux journalistes de Radio France Internationale, Claude Verlon et Ghislaine Dupont.

Le Parti socialiste exprime son choc immense face à de tels actes abjects commis contre ceux qui risquent leur vie pour la vérité, la liberté d'informer et la liberté de la presse. 

Il condamne ce crime terroriste et adresse ses sincères condoléances aux familles des deux journalistes, et partage la peine de la rédaction de RFI et de tous leurs collaborateurs.

samedi 2 novembre 2013

Neuilly-sur-Marne : sur le marché des Fauvettes ce matin

Je serai ce matin sur le marché des Fauvettes. 

RDV à 10h30 dans les allées du Marché ! 

À très vite. 

Neuilly-sur-Marne : Rencontre chez l'habitant, pourquoi pas chez vous ?

Tout au long de ces vacances scolaires, je n'ai cessé avec mon équipe de venir à votre rencontre.

Que ce soit en bas de votre quartier, au croisement de rues, sur le marché, chez vous ou bien encore dans une brasserie, j'ai eu plaisir à vous écouter et à comprendre vos attentes.

Votre accueil fut toujours appréciable et encourageant.

Les attentes formulées sont légitimes et nombreuses : de l'emploi, pour les jeunes, pour les seniors, du logement, des loisirs, de la culture, de la sécurité notamment pour les commerces, des services publics forts et proches de vous et, c'est essentiel, de la présence, de l'écoute et du respect de la part de vos élu-e-s. 

La période de préparation des élections municipales doit servir à fixer une ambition et un cap mais aussi à rendre compte de l'action de la majorité sortante. 

Cela est incontournable.

Il ne s'agit pas de critiquer sans fondement, ni même de porter un jugement sur telle ou telle action ou inaction, il s'agit de comprendre les raisons qui amènent aujourd'hui les habitants à constater l'immobilisme ambiant. 

C'est une réalité, il suffit de se déplacer dans les différents quartiers de notre ville pour s'en rendre compte.

Face à cela, j'ai fait le choix avec mon équipe de poursuivre nos rencontres de proximité pour vous donner davantage la parole. 

Il ne s'agit pas et ne s'agira jamais de vous faire des promesses que je laisse aux clientélistes professionnels, mais bien de construire ensemble l'avenir de notre ville pour les 6 prochaines années. 

La République est plus forte lorsqu'elle s'appuie sur ses citoyennes et ses citoyens.

Je suis donc à votre entière disposition pour venir vous rencontrer.

Une communication vous sera prochainement envoyée sous forme de questionnaire. 

À très vite ! 

Bon week-end.


vendredi 1 novembre 2013

L'abolition de la prostitution : une priorité des socialistes

La commission parlementaire spéciale examinant la proposition de loi socialiste renforçant la lutte contre le système prostitutionnel a commencé ses travaux mardi. En parallèle, nous assistons depuis le début de la semaine à une offensive réactionnaire scandaleuse.

Dans un manifeste, 19 hommes (et pas 343 !), puissants, aux relais médiatiques incontestables, reconnus dans leurs domaines, mettent leur notoriété au service de la défense de la prostitution, qu’ils considèrent d’abord comme un droit des hommes. 

Le Parti socialiste condamne sans appel cette initiative, qui révèle au final le véritable objectif politique des défenseurs de la prostitution : le maintien d’un espace dans lequel la domination masculine et la soumission des femmes seraient légitimes.

Le Parti socialiste rappelle que la prostitution est une violence inacceptable, et que tous les moyens doivent être mis en œuvre pour la faire reculer. Cela passe par une politique globale, comme cela est prévu dans la proposition de loi : renforcement de la lutte contre les réseaux de proxénétisme, accompagnement et dépénalisation des personnes prostituées, prévention des pratiques prostitutionnelles et responsabilisation des clients. Il n’y aura pas de recul de la prostitution et en particulier des réseaux de traite tant qu’ils considèreront que la France est un pays rentable pour leurs trafics.

Le Parti socialiste se félicite de l’avancée rapide des travaux parlementaires autour de la proposition de loi de Maud Olivier et Catherine Coutelle. La position abolitionniste trouve aujourd’hui un écho important parmi les Françaises et les Français, 73% d’entre eux étant favorable à la responsabilisation des clients selon un sondage publié hier. Cela ne fait que renforcer notre détermination à mener le combat abolitionniste et à soutenir activement le vote de la proposition de loi.