mercredi 26 juillet 2017

Au Père Hamel.

85 ans. Il avait 85 ans. 

Au service des plus fragiles, il avait à cœur d'écouter, d'accompagner, de rassurer, d'aider et d'encourager celles et ceux, nombreuses et nombreux, qui le sollicitaient dans cette petite Église de Saint-Etienne-du-Rouvray. 

Il était bon, il était jovial, il était rigolo, il était celui que les enfants appelaient "Papy Hamel", il était finalement celui qui aurait pu être notre grand père à toutes et à tous. 

Ce matin là, le 26 juillet 2016, à 9h43, deux terrorises islamistes ont mis fin aux jours du Père Hamel. 85 ans... La folie mêlée à l'endoctrinement de tarés qui veulent anéantir la liberté, l'amitié entre les peuples et, c'est évident chez ces gens là, l'amour. 

Ce matin, une pensée affectueuse s'envole vers là où se trouve le Père Hamel, de la où il est, il nous dirait ceci : "Je fais le plus de choses que je peux par amour pour me reposer d'en faire tant par nécessité". 

Les témoignages sont identiques, il était d'abord et avant tout un homme de cœur. Mon profond respect à la mémoire du Père Hamel, à sa famille et à la communauté catholique. 

Rien ne nous détournera de cette lutte acharnée, déterminée et particulièrement ferme contre le terrorisme. 

Nous sommes la France. 🇫🇷

lundi 17 juillet 2017

James AUDEBERT : Nouveau Maire ?

Ambiance à la mairie...

L'information circule de plus en plus dans la ville et pourtant je suis persuadé (comme tant d'autres d'ailleurs), que c'est une énième stratégie du Maire qui consiste à empêcher toutes formes d'alternatives et d'ambitions qui pourraient le voir davantage en difficulté au sein de sa majorité. 

La méthode est connue car l'oiseau Mahéas n'est pas né hier. 

D'une redoutable capacité à manipuler et à mentir, il n'hésite pas à diviser pour mieux contrôler ses élu-e-s dont le ras-le-bol (légitime et compréhensible) pourrait les pousser à se passer du patriarche fatigué et fatiguant avec plus de 40 années passées à la tête de la ville. 

Prudence et méfiance donc. 

S'agissant de James Audebert, il jouit comme Joëlle Amozigh d'une bonne image et est considéré comme un élu travailleur et engagé. Il lui faudra néanmoins, se former davantage à la gestion locale, muscler ses propositions et s'entourer d'une équipe solide et compétente qui saura l'accompagner dans cette lourde responsabilité qui pourrait l'attendre car les enjeux seront d'une grande importance à NS'M.

Je reste tout de même déçu pour Joëlle AMOZIGH, car c'est une élue à l'écoute, compétente et proche de la population. Dommage qu'elle ne soit plus celle qui pilotera la ville lors du départ (le plus vite possible) du Maire. 

James AUDEBERT, s'il devait succéder en cours de mandat au Maire et s'il obtenait le soutien de "La République en Marche" dont je suis membre (ce qui pour le moment n'est pas d'actualité) aura ma voix et mon soutien, seulement si son projet pour notre ville et la composition de son *équipe me conviennent. 

La retraite, c'est maintenant ! 
Décider de s'engager en politique, c'est être capable d'assumer ses erreurs, ses choix et de s'inscrire dans une nouvelle dynamique utile et exclusivement tournée vers l'intérêt des habitantes et des habitants. J'ai fait des erreurs, je les assume et je souhaite à présent dépasser les querelles inutiles en me concentrant sur la réussite de ma ville. 


Je l'ai dit et écrit à plusieurs reprises, mon engagement sera différent dès lors que le Maire actuel ne le sera plus. Je ne serai donc pas "candidat tête de liste" si Jacques Mahéas ne l'est pas.
Ainsi, mes forces, mes compétences et mon engagement seront mis gracieusement (je ne suis pas demandeur d'indemnité, ni de logement, ni de service particulier) à la disposition du nouveau Maire. 

L'objectif étant de participer à la construction d'une nouvelle ère post Mahéas.

Cela est devenu vital tant la ville s'est endormie faute de vision ambitieuse. 

Si le Maire était amené à se représenter, alors, je serai particulièrement motivé pour l'affronter avec une approche bien plus incisive.

Je m'y prépare depuis 2014 avec mon équipe.

En avant !

* J'ai appris ces derniers jours le départ de Monsieur Gilles ROUYER du groupe majoritaire après la lecture d'une déclaration des plus fracassantes en réunion de groupe. Ce n'est pas mon ami et pourtant, j'ai toujours considéré que sa qualité de réflexion n'était pas compatible avec celle du Maire et d'une partie de son équipe âgée, aigrie, peu formée et particulièrement impréparée à la gestion des dossiers locaux . Sa décision est une bonne chose. J'espère que d'autres auront le courage de suivre son chemin.  

  

vendredi 7 juillet 2017

Un Maire en grande difficulté et un groupe majoritaire au Conseil municipal au bord de l'implosion.

Le naufrage du Titanic, à l'image de celui du Maire 
qui emporte avec lui sa majorité... 
Le dernier édito du Maire nous rappelle encore et toujours qu'il n'est plus en capacité de mobiliser qui que ce soit dans le cadre d'une élection et pour combler cela, il opte pour la facilité en dénigrant l'adversaire d'hier devenu aujourd'hui, Député de la Nation.

De quoi parle-t-il dans cet édito ? 

Le titre culotté de la missive est "Renouveau" ! 

Ce n'est pas une blague !
 
C'est sur que venant d'un Maire qui vit aux crochets de la politique depuis Mars 1977, soit 7 mandats, et qui fêtera ses 78 ans lundi, c'est osé et ridicule ! 

Son contenu est assez basique, mal écrit  et particulièrement affligeant pour celui qui vit ses dernières semaines à la tête de l'hôtel de ville. 

Il nous explique donc, que "sa" candidate, parachutée parisienne, après avoir dit que "jamais il ne soutiendrait une parachutée", avant de se raviser en découvrant la tête du candidat présenté par "En Marche", est arrivé dans un contexte difficile, que l'abstention fut forte, que le PS n'a pas fait la campagne, que ma grand mère fait du judo, que la choucroute peut être garnie et que la pluie ça mouille ! Des bêtises, à la sauce Mahéas ! 

Bref, la spécialité connue chez ce triste personnage, est de rendre responsable les autres alors qu'il est au cœur de cet énième fiasco politique qui s'est soldé par la belle victoire du candidat que j'ai soutenu Patrice ANATO, et par l'humiliation politique, de Mme Cosse. 

Par la même occasion, c'est la confirmation de la perte claire, nette et précise du capital "sympathie" que les électrices et les électeurs pouvaient avoir à l'égard de Monsieur Mahéas. 

En rires ? Non, même pas, car Monsieur Mahéas, me fait de la peine. 

À presque 78 ans, il est condamné à éviter les coups tordus de plus en plus violents d'une partie de son équipe qui a pris ses distances avec lui et qui s'en démarquera officiellement d'après les informations recueillies, dans les prochaines semaines. 

Je comprends ces élu-e-s qui n'en peuvent plus de devoir supporter les dérives verbales du Maire, mais aussi celles de son dynamique acolyte l'ex-suppléant de 75 ans, Monsieur Maljean et de fidèles attachés à leur indemnité qui suivront le Maire jusqu'au bord précipice, et cela, par peur de perdre leurs quelques cacahuètes (indemnité) pour certains et leur complémentaire retraite pour d'autres. 

Il est certain que lorsque les citoyennes et les citoyens lieront la tribune du groupe majoritaire dans le dernier magazine municipal, beaucoup ressentiront, un malaise, une incompréhension et condamneront ces mots. 

Je suis moi même surpris par le silence assourdissant d'élu-e-s du groupe majoritaire qui ne se désolidarisent pas de cette vision nauséabonde de la politique. 

Les cacahuètes sûrement... 

En attendant, il faut apporter notre soutien à notre nouveau Député, Patrice ANATO. 

Il a le droit au respect et à la considération, d'abord comme toutes les citoyennes et les citoyens, mais aussi, parce qu'il est depuis le 18 juin dernier, le Député de notre territoire qui sait et saura le défendre avec force. 

Il a mon soutien, celui de mes très nombreux ami-e-s, celui de mes proches et celui d'une grande importance, du Président de la République et du Premier Ministre. 

À ce propos, une copie de l'édito du Maire ainsi que de la tribune du groupe majoritaire a été mise à la disposition des équipes des dirigeants d'En Marche mais aussi à l'attention de celles du Président, du Premier Ministre, de Mr Ferrand et de Mr Colomb.

Tous m'indiquent, que Monsieur Mahéas n'a aucune crédibilité à leurs yeux et qu'il est temps qu'il s'en aille. 

Lui qui prétend communiquer régulièrement avec les nouveaux dirigeants politiques, n'est en réalité qu'un Maire fatigué, usé, aigri, seul et un menteur reconnu comme tel ! 

Nous vivons un triste remake du film "Titanic" où Jack (Mahéas) reste désespérément accroché au pouvoir... 
 
Il est temps de partir. 

Le plus vite sera le mieux. 

Et ce sera un bon débarras ! 


dimanche 18 juin 2017

Patrice ANATO, nouveau Député de la 3ème circonscription de Seine-Saint-Denis.

Ce soir, Patrice ANATO, a été élu Député de la 3ème circonscription de la Seine-Saint-Denis succédant ainsi à Michel PAJON auquel je souhaite une belle route pour l'avenir.

J'adresse à Patrice ANATO, mes vœux de réussite et je l'assure de mon aide permanente si besoin en est.

Pourquoi ce résultat ?

L'élection de Patrice ANATO est le fruit d'une campagne qu'il a su mener sur l'ensemble des 4 villes de la circonscription avec pour fil conducteur, la présentation des mesures portées par le Président de la République, Emmanuel MACRON.

Quel soutien ai-je apporté  ?

J'ai apporté à Neuilly-sur-Marne et plus largement sur l'ensemble de la circonscription mon soutien à Patrice, en tant qu'élu local, mais aussi en tant qu'Ancien Vice-Président de la Région Île-de-France, en mobilisant sur le terrain comme sur les réseaux sociaux ou encore via mon blog.

De la récupération ?

Il existe en politique, des soutiens totalement désintéressés qui n'ont que pour seule raison, la simple adhésion à un projet ou aux méthodes qu'un-e candidat-e peut impulser. Ce fut le cas pour Patrice et je l'en remercie.

Je n'attends en retour, ni reconnaissance, ni service, ni même investiture pour l'avenir. Comme en 2014, nous avons les moyens intellectuels, militants, financiers et matériels pour mener à bien nos projets.

Ni récupération donc, ni même de volonté de profiter sur le dos d'un nouvel élu dont la charge de travail l'occupera amplement. Je suis trop autonome pour tomber dans cette facilité malsaine.

C'est toujours mieux de l'écrire pour laisser une trace et inciter les mauvaises langues et autres aigris à aimer la vie plutôt qu'à dénigrer autrui. Grande spécialité chez Monsieur Mahéas, Maire de Neuilly-sur-Marne et ses cireurs de chaussures.

Pourquoi une telle envie de changement ?

L'élection de Patrice, au nez et à la barbe de celles et ceux qui prétendaient n'en faire qu'une bouchée, (n'est-ce pas Messieurs Maljean et Mahéas, excellentissimes pronostiqueurs avec leur candidate parachutée Mme Cosse éliminée dès le 1er tour ) est aussi la conséquence d'un ras le bol citoyen qui puise son sens dans le rejet des élu-e-s qui depuis "tant et trop d'années" n'ont pas su se renouveler et pire, se sont accrochés à leurs mandats.

L'exemple du Maire de Neuilly-sur-Marne qui depuis mars 1977 est en poste, montre à quel point il est urgent de préparer l'avenir en proposant un projet ambitieux au service des habitant-e-s, traduit lui-même par une équipe profondément renouvelée et rajeunie.

Je rappelle que l'âge du bureau municipal de notre ville, c'est à dire les Maires-adjoint-e-s, dépasse les 8 siècles !

Ce n'est pas une blague !

L'avenir !

J'ai cette ambition et je proposerai dans les prochains mois une série de rencontres pour affiner nos propositions.

Loin des conflits qui amèneront la majorité municipale de Neuilly-sur-Marne dans les jours à venir au conflit ouvert et donc à son implosion, je veux croire qu'une alternative crédible, consistante et solide sera choisie par les électrices et les électeurs en 2020.

J'y mets toute mon énergie, tous mes moyens pour y parvenir avec mon équipe, en restant distant du cirque que donne le Maire de Neuilly-sur-Marne au Conseil municipal toujours sur un ton professoral et qui finira bien par se terminer en foire d'empoignes.

Rien ne nous détournera de cette ambition.

Je serai candidat en 2020 et nous impulserons le changement pour donner à notre ville du dynamisme !

Vous pouvez compter sur nous !

jeudi 15 juin 2017

La violence est la force des faibles. Soutien à Mme Kosciusko-Morizet.

Nathalie Kosciusko-Morizet
Comme des milliers de gens, j'ai été choqué d'apprendre l'agression de Mme Kosciusko-Morizet, ce matin à Paris.

Si le débat peut parfois être vif et tendu, rien ne peut et ne doit justifier la violence d'où qu'elle vienne à l'endroit d'un-e citoyen-e, qui plus est en charge d'un mandat électif. 
 
La démocratie n'autorise pas ce genre d'écart. 
 
Je forme le vœu que l'auteur de cette agression soit le plus rapidement interpellé, auditionné et présenté à un magistrat afin qu'il rende compte de son geste particulièrement grave. 
 
J'ai adressé un mot de soutien à Mme Kosciusko-Morizet avec laquelle, j'ai travaillé à la Région IDF et pour laquelle j'ai de l'estime.

mercredi 14 juin 2017

C'est donc officiel : Le Maire de NS'M devra cesser sa carrière en 2020.

Le projet de loi intitulé "Pour la confiance dans notre vie démocratique" a été présenté ce matin par le Garde des Sceaux, en Conseil des Ministres.

Parmi les mesures retenues, on y retrouve la limite à 3 mandats successifs de Maire sauf pour les petites communes.

Ainsi, Jacques Mahéas, élu depuis 1977, soit 14 880 jours, 357 120 heures, 21 427 200 minutes et 1 milliard 285 millions de secondes, ne pourra plus briguer de 8ème mandat puisque la loi l'interdira.

C'est une excellente nouvelle pour notre ville car ce changement va nous permettre de dynamiser celle-ci avec toutes celles et tous ceux qui voudront bien s'engager à nos côtés.

La marginalisation du Maire au sein même de son groupe politique et la probable scission de celui-ci dans les prochains mois révèlent d'ores et déjà l'envie débordante de quelques élu-e-s d'impulser une nouvelle approche exclusivement axée autour du renouvellement des pratiques, des projets et des méthodes de travail.

Les tensions actuelles au sein de la majorité municipale sont la conséquence directe d'une erreur de stratégie du Maire en 2014, elle-même nourrie par une haine viscérale à mon égard.

En effet, en composant une équipe novice et dont le seul objectif fixé par le Maire était de m'empêcher par tous les moyens d'accéder au poste de Premier magistrat, le Maire est passé à côté de tous les enjeux de transformation de notre ville pourtant essentiels.

Une grande partie du groupe des élu-e-s de la majorité a pris conscience de cette manipulation éhontée. Chacune et chacun connait la capacité du Maire à mentir et à lancer des rumeurs. Sa réputation dépasse notre ville puisque les témoignages confirmant cela viennent aussi d'ex collègues du Sénat.

Par conséquent, il nous faut être prêts à toutes éventualités.

Je suis prêt pour diriger notre ville. Je suis entouré d'une équipe solide, solidaire et compétente.

Notre projet est rédigé et mon équipe est opérationnelle.

Pour clore cet article, je veux dire au Maire ceci : "Monsieur le Maire, en ayant tissé votre toile sur la ville depuis 1977, vous avez fini par la transformer en grenier triste et clos".

Je considère qu'il est temps d'ouvrir les fenêtres et de laisser entrer une ère nouvelle !

En 2020, je ferai tout pour être votre Maire quoi qu'il arrive.

Ma détermination n'est plus à démontrer.

A très vite !

jeudi 1 juin 2017

Moralisation de la vie publique : Le Maire de Neuilly-sur-Marne bientôt à la retraite !

Aujourd'hui, le Ministre de la justice a annoncé les grands axes qui devront dans les prochaines mois mieux aérer la politique et établir des règles de contrôles qui permettront de redonner la confiance à celles et ceux qui doutent des responsables politiques.

Parmi ces mesures, on retrouve celles-ci :

Pratiques des élu-e-s

- Interdiction de recruter un membre de sa famille (ascendant, descendant et conjoint) pour les membres du gouvernement, parlementaires et membres des exécutifs locaux.

Une centaine de députés, soit plus d'un sur six, emploie un membre de leur famille.

- Suppression de la réserve parlementaire dont disposent les députés pour attribuer des subventions, afin d'éviter «les dérives clientélistes». Elle sera remplacée par un «fonds d'action pour les territoires et les projets d'intérêt général».

- Un système de remboursement en frais réels, sur présentation de factures, sera mis en place pour les parlementaires. Les assemblées contrôleront ces dépenses, sous la forme qu'elles auront décidée.

Jusqu'à présent les parlementaires perçoivent une indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), d'un montant de 5.840 euros bruts mensuels pour les députés, qui ne fait l'objet d'aucun contrôle.

- Une peine d'inéligibilité de dix ans maximum sera créée pour toute personne condamnée dans une affaire d'atteinte à la probité (fraude fiscale, favoritisme, corruption, détournement de fonds publics).

- Encadrement des activités de conseil des parlementaires. Les députés et sénateurs ne pourront se lancer dans ce genre d'activités en cours de mandat, ou au moins un an avant leur élection. Toutes les activités de conseil, y compris celle d'avocats, seront concernées. Et il sera interdit de conseiller des sociétés impliquées dans des marchés publics.

- Vérification du patrimoine du président de la République à la fin de son mandat.

Réformes constitutionnelles


- * Interdiction du cumul dans le temps : les députés, sénateurs et élus d'exécutifs locaux ne pourront exercer plus de trois mandats identiques et successifs, sauf pour les petites communes. Cette mesure vient compléter la limitation du cumul des mandats qui interdit déjà notamment à un parlementaire d'exercer une fonction exécutive locale comme maire ou président du Conseil régional.

- Interdiction pour les ministres d'exercer une fonction élective locale.

- Suppression de la Cour de justice de la République (CJR), qui juge les crimes et délits reprochés aux membres du gouvernement dans l'exercice de leur fonction. Cette «juridiction d'exception» très critiquée, composée en majorité de parlementaires, cèdera la place à une formation de magistrats de la cour d'appel de Paris. Des représentants des hautes juridictions (Cour de cassation, Conseil d'État et Cour des comptes) seront toutefois chargés de «filtrer» les plaintes éventuelles pour éviter les abus.

- Suppression du droit pour les anciens présidents de la République de siéger au Conseil constitutionnel.

Financement des partis politiques 


- Obligation dans les partis de séparer les fonctions d'«ordonnateur» et de «payeur» des dépenses engagées.

- Certification par la Cour des comptes des comptes des partis et groupements politiques si ceux-ci ont bénéficié d'un financement public et ont des ressources importantes.

- Interdiction de prêts par des personnes morales autres que des banques européennes ou des partis politiques; et interdiction de tout prêt ou aide d'une personne morale étrangère.
- Contrôle renforcé des prêts consentis par des personnes physiques.

- Renforcement de la Commission nationale de contrôle des comptes de campagne et du financement politique, qui sera informée de tous les financements des partis, notamment des dons (origine et montant)

- Création d'une «banque de la démocratie», adossée à la Caisse des dépôts, qui aura pour mission de financer la vie politique par des mécanismes de financement mutualisé (prêts, assurances et cautions partagées), permettant de s'affranchir des financements des banques privées.

* Ainsi, une fois ces dispositifs législatifs votés, notre Maire, élu depuis l'invention du code barre (1977), ce qui représente 14 880 jours, et presque 7 mandats, sera dans l'obligation de s'inscrire dans un club de bingo pour occuper ses journées car en 2020,  il ne pourra plus briguer un 8ème mandat.

Ce que les urnes n'ont pas permis car nous connaissons les méthodes clientélistes et mensongères de ce Maire, la loi, une fois votée, rendra possible la libération de Neuilly-sur-Marne !

Un vent de renouveau est en train de souffler !

Nous allons enfin pouvoir récupérer les clefs de la maison du peuple !

Ensemble, nous réussirons en 2020 avec toutes les bonnes volontés !

lundi 22 mai 2017

Législatives 3 ème circonscription : Devinette !

Devinette : 

Qui a dit ceci : 

« Je ne suis pas favorable à cette solution, je ne ferais pas campagne pour une parachutée et je suis sûr que le PS changera d’avis car le risque de candidature dissidente existe. » ? 


Bientôt une déclaration plus complète et distribuée sur l'ensemble de la circonscription...

À très vite...

dimanche 14 mai 2017

Mes voeux de réussite au Président Macron !

C'est aujourd'hui, que Monsieur Emmanuel MACRON, accédera officiellement à l'Elysée en devenant Président de la République Française.

En républicain convaincu, je lui souhaite pleine réussite dans ce titanesque travail qui l'attend pour relancer notre si beau pays. Je sais les compétences qui sont les siennes et la qualité des hommes et des femmes qui l'entourent. En militant acharné contre les injustices, je nous souhaite de les enrayer une fois pour toutes pour que la valeur " Égalité" inscrite sur les façades de nos mairies, soit une réalité, je lui fais confiance pour cela. 

Enfin, en tant que passionné et acteur des questions de sécurité, je lui souhaite aussi de s'entourer des meilleurs car nous n'en avons pas terminé avec le terrorisme. Notre pays est une cible sérieuse et il nous faut dès le début solidifier nos dispositifs pour s'éviter le pire. Il faudra aussi renforcer la lutte contre les trafics de drogues qui minent nos territoires. 

Aujourd'hui, débute une nouvelle histoire, un nouveau projet et de nouvelles ambitions pour notre République. Chacune et chacun doit pouvoir rendre possible à son humble niveau la réussite collective pour faciliter l'épanouissement personnel. 

J'y prendrai toute ma part comme toujours. 

Longue vie au Président Macron et mes voeux de réussite pour nous toutes et tous ! 

Vive la France 🇫🇷🇫🇷🇫🇷 

En cadeau cette citation ô combien réaliste que je m'applique depuis de nombreuses années : "L'art de la réussite consiste à savoir s'entourer des meilleurs". JF Kennedy.

vendredi 12 mai 2017

Élection legislative : Et si j'étais candidat ?

La situation dans ma circonscription (la 3ème : Gournay-sur-Marne, Neuilly-sur-Marne, Neuilly-Palisance et Noisy-le-Grand) est tendue et particulièrement inquiétante.

Le PS a parachuté Emmanuelle Cosse. Je n'ai rien contre elle personnellement. Pourtant dans cette circonscription plusieurs prétendant-e-s auraient pu concourir pour succéder au Député sortant Michel Pajon dont je salue le travail de qualité entrepris sur notre territoire.

La valorisation des militant-e-s politiques du cru, des élu-e-s engagé-e-s, des personnalités locales n'est donc toujours pas une priorité au PS. Pire, à force de procéder de la sorte, sur cette circonscription comme sur tant d'autres, ce ne sont pas les exemples qui manquent, on renforce la colère de celles et ceux qui pourtant ont fait la gloire et les bonnes heures d'un PS qui s'éteint à petit feu et qui voit sa crédibilité rudement atteinte. 

Je ne suis plus au PS.

Pour autant, j'ai une estime profonde pour ses militant-e-s qui se battent.

Ce parachutage orchestré par l'état major de Solférino et fortement contesté complique encore un peu plus la situation locale. Inutile de dire ici ce que j'en pense.

Habitant Neuilly-sur-Marne, étant élu dans cette ville, connaissant par cœur cette circonscription, ayant été tête de liste départementale lors des régionales en 2010, Vice-président de la Région IDF de 2010 à 2015, j'ai décidé de réunir mon équipe et mes soutiens dans les prochains jours pour réfléchir à cette situation qui ne peut plus durer.

Comme toujours, je prendrai mes responsabilités. Comme toujours, nous serons au RDV s'il le faut.

Le renouvellement des pratiques politiques doit avoir lieu.

Je l'incarnerai avec force et détermination si cela est nécessaire.

dimanche 7 mai 2017

La République préservée. Emmanuel MACRON, nouveau Président de la République.

Hier soir, sur l'Esplanade du Louvre.
Ce soir, le peuple de France réaffirme son attachement aux valeurs de partage, de respect, de vivre ensemble et d'amour. 

À Neuilly-sur-Marne, 8953 électrices et électeurs ont voté pour Emmanuel Macron soit 75,20 % des voix ! Un beau succès ! Je vous remercie pour cette belle mobilisation. 

Je suis si fier d'être Français, si fier de cette belle issue qui je l'espère garantira aux plus fragiles d'entre nous, une protection, une attention et un accompagnement à la hauteur des engagements qui ont été pris. 

Nous sommes un grand peuple, debout, solide et résolument engagé contre la haine et le repli sur soi. Ce soir, nous avons infligé, ensemble, au Parti du racisme, de la division et de la peur de l'autre, une correction Républicaine et citoyenne. 

J'en suis fier. 

Je souhaite au nouveau Président de la République, Emmanuel MACRON, mes voeux de réussite pour ces 5 prochaines années. Je serai à ses côtés en tant que Républicain et légitimiste, pour lui permettre de réussir en contribuant ainsi à mon humble niveau à donner à notre grande nation les outils pour répondre aux enjeux de l'avenir. 

Chacune et chacun doit pouvoir y contribuer. 

Longue vie à notre pays !
 
Vive la République ! 

Vive le peuple de France d'où qu'il vienne ! 

Cap sur les législatives !

lundi 1 mai 2017

Le 7 mai, je voterai Emmanuel MACRON.

Maintenant c'est clair ! 

Aucune voix ne doit manquer pour contrer l'idéologie frontiste. 

Une page se tourne et à l'évidence elle permettra de faire émerger (je l'espère) une nouvelle génération de responsables politiques. 

Elle doit aussi fixer un cap clair, une vision ambitieuse et apporter une nouvelle méthode de travail qui puisse dynamiser la France. Elle en a besoin. 

Ce soir, je veux dire un grand "MERCI" aux milliers de militant-e-s des partis politiques qui ont cru en leur candidat. 

Ils et elles ne sont pas responsables des visions archaïques, des certitudes, des prétentions et des erreurs de leur organisation politique. C'est un fait. Ces traditionnels partis sont clairement sanctionnés ce soir. 

Une nouvelle ère commence. 

Chacune et chacun pourra prendre part à cette nouvelle page qui s'écrit. 

Pour ma part, je resterai toujours l'infatigable défenseur des valeurs de notre belle République. 

Vive la France ! 

Le 7 mai, votons Emmanuel MACRON sans hésitation. 

jeudi 16 mars 2017

Non à la dépénalisation et à la légalisation du cannabis

Je suis et je resterai totalement opposé à la légalisation et à la dépénalisation du cannabis. 

Je ne me bats pas depuis plus de 20 ans contre cette drogue pour accepter de me faire le défenseur d'une telle mesure qui aliène les consommateurs et les consommatrices et qui est au cœur des règlements de compte sanglants dans les territoires les plus fragilisés. 

Je connais par cœur ce phénomène et aucune politique de prévention contrairement à ce qui est défendu ne viendra "tuer" les trafics. 

Ceux-ci ont pris une telle ampleur qu'ils permettent aujourd'hui à des milliers de délinquants de rouler sur l'or. Multiplier les moyens des services de Police spécialisés doit être un engagement fort. 

Les brigades des Stupéfiants doivent être renforcées. L'OCTRIS, Interpol, Europol, la DEA, les services des stups des États amis doivent mieux coordonner leurs informations pour mieux identifier et interpeller les sources qui alimentent le marché français. 

Nous devons renforcer la lutte dans les quartiers, multiplier les saisies-ventes de biens illégalement acquis, œuvrer avec d'autres États, multiplier les procédures d'entraides judiciaires et poursuivre le seul fil conducteur utile et efficace : la tolérance zéro. 

J'entends déjà les pseudos spécialistes du sujet et autres consommateurs amateurs, m'expliquer que ce post est très droitier : Réponse 1 : Mon expérience parle pour moi. Réponse 2 : J'ai enterré suffisamment d'amis pour préserver cette détermination. Réponse 3 : Je les emmerde. 

Je le dis donc ici, sans aucune ambiguïté, je ne soutiendrai jamais celles et ceux qui sont pour la légalisation et/ou la dépénalisation du cannabis. 

Ce n'est pas une découverte pour celles et ceux qui me connaissent. Vive la République. 

vendredi 24 février 2017

Spécialiste du crash électoral, et pourtant...

À la veille des élections présidentielles, puis législatives, les pistes d'atterrissage sont toujours extrêmement sollicitées pour quelques pilotes dont la spécialité connue et reconnue est "le crash électoral".

Si régulier, et violent soit-il, le crash électoral n'amène guère à la réflexion qui permettrait pourtant de valoriser le local plutôt que ce type de méthode qui nuit gravement à la crédibilité des partis politiques.

Ainsi, et partout en France, quelques pilotes ont repris la route des pistes, pour tenter d'en identifier une qui permettrait un atterrissage en douceur... Sans vouloir citer dans le détail, les victimes de ces stratégies dangereuses imaginées dans le bureau d'apprentis sorciers de la politique, je leur rappelle ici, qu'une circonscription n'est pas la propriété d'un parti politique.

Chacune et chacun peut se présenter pour faire gagner ses idées et ainsi combattre cette manière d'agir.

Dans ma circonscription, dans laquelle le député sortant ne se représente pas, le PS, a décidé de l'offrir à une élue de l'UDE.

Dans ma circonscription, il y a tellement de militantes, de militants, de citoyennes et de citoyens engagé-e-s que l'on aurait pu trouver en notre sein, une candidate ou un candidat susceptible de gagner sur nos idées.

Dans ma circonscription, les chefs à plumes de Solférino n'ont pas jugé utile de consulter ces forces vives.

Dans ma circonscription, dans 3 mois, je serai certainement candidat face au parachuté ou à la parachutée du PS.

Nous avons les idées, nous rédigeons le projet, nous avons l'équipe et nous avons les moyens matériels et financiers.

Bref, nous sommes prêts.

Vous l'aurez compris, c'est notamment à cause de cela, que je ne supporte plus les appareils politiques et que j'ai quitté le PS.

Citoyenne, citoyen, soyez candidat-e !

dimanche 19 février 2017

Parti Socialiste de Neuilly-sur-Marne : Son responsable pète les plombs


Nous connaissions l'incompétence et l'inconsistance de l'inexistant secrétaire de la section du Parti Socialiste de Neuilly-sur-Marne, Christian ASSARAF.

Nous découvrons avec stupeur et avec un certain dégout, les propos écœurants de cet individu qui, au lieu de garder ses visions personnelles de "l'affaire Théo" pour lui, les déverse au travers d'un SMS à l'une des figures locales, Loïc ROME.

Celui-ci (Loïc ROME) demandait comment allait se dérouler la campagne du candidat socialiste au travers de ce SMS :

"Tu comptes mettre en route la campagne pour le candidat benoit hamon quand".

Jugez plutôt sa réponse (Christian ASSARAF) : 

"Quand tu sauras retirer les matraques que tu as dans le cul avec kachouri. au *fove on vous appelle theo et barberousse. Vous comptez vous pacser ou vous marier. Pensez à retirer vos matraques ce jour là".

Cette réponse n'est pas à la hauteur de celui qui rêve d'être un responsable politique respecté et respectable. Elle est le fruit d'un manque criant de respect, d'éducation et de bienséance.

Compte tenu de la fonction précédente de Loïc ROME, un contact avec le commissariat local sera pris dès demain matin pour envisager une plainte.

Sur un plan purement politique, il est grand temps que ces méthodes cessent et que d'autres responsables dignes et respectueux incarnent un espoir plutôt que la haine permanente.

* Fauvettes (Quartier de Neuilly-sur-Marne)


mercredi 8 février 2017

Affaire Théo : Une geste fort du Président de la République

Il y a des soutiens qui ont beaucoup de sens pour les victimes, pour leurs familles, pour les jeunes, pour les banlieues et pour les acteurs locaux.

La visite du Président de la République à Théo en est une belle illustration.

Vive la République !

Celle qui protège les citoyennes et les citoyens d'où qu'ils et elles viennent.

Ce drame est suivi de très près par les plus hautes autorités judiciaires.

À l'évidence, les sanctions seront d'une grande fermeté.

vendredi 3 février 2017

Neuilly-sur-Marne : Info organisation de campagne

Mesdames et Messieurs, Cher-e ami-e,

Les campagnes électorales s'apprêtent à être lancées partout en France dans le cadre de l'élection présidentielle.

A NS'M, aussi, vous pourrez vous engager pour faire triompher le candidat ou la candidate que vous soutenez ou que vous soutiendrez.

Chacune et chacun connaît la situation politique catastrophique dans notre ville.

Elle est la conséquence d'un exercice du pouvoir trop long du Maire, puisque celui-ci est installé depuis 40 ans dans le fauteuil.

C'est aussi parce que au PS, celui qui aurait pu être le représentant des socialistes, Monsieur Christian ASSARAF, est inexistant, pas formé pour la responsabilité et au *service exclusif du Maire de la ville.

Dans ces conditions particulières, il est évident que son rôle se limite aux instructions du menteur Jacques Mahéas.

Par conséquent, celles et ceux qui souhaitent avoir des informations sur la manière dont le PS va organiser la campagne électorale, peuvent prendre contact directement avec la fédération socialiste de Seine-Saint-Denis en appelant ce numéro puisque la section locale du PS et son représentant sont inexistants depuis presque 3 ans. Voici le numéro :  01 48 44 23 95 

Pour le reste, continuons à préparer l'avenir.

A très vite !

*J'expliquerai avec transparence, une fois l'ensemble des vérifications terminées, les raisons de cette proximité dans une seconde communication.

lundi 30 janvier 2017

Le Maire perd son pari : Benoît Hamon majoritaire à NS'M

Le tract agressif et violent du *menteur Jacques Mahéas, Maire de Neuilly-sur-Marne depuis 14 480 jours, (40 ans) appelant à voter contre Benoit HAMON, n'aura donc servi à rien, une nouvelle fois. 

La politique ce n'est pas invectiver son concurrent ou son adversaire pour tenter de gagner par tous les moyens un scrutin. En 2014, souvenez-vous, il avait déjà sorti un torchon du même acabit pour me dénigrer.  

Cette méthode est connue chez le menteur Jacques Mahéas, qui n'envisage pas la contradiction, ni même le renouvellement car il considère que la ville lui appartient. 

J'y reviendrai. 

Je félicite mon ami Benoit HAMON, majoritaire à Neuilly-sur-Marne, qui vient de gagner les primaires citoyennes et qui devient ainsi le candidat du PS à l'occasion de la prochaine présidentielle. 

Comment traduire ce nouveau camouflet pour le Maire ? 

La réponse est assez simple : les Nocéennes et les Nocéens ne veulent plus des mensonges et des manipulations du menteur Jacques Mahéas dont il est si friand. 

Si comme de nombreux électeurs et de nombreuses électrices, vous souhaitez une autre voie pour notre ville, rejoignez-nous ! 

2020 approche, je vais avoir besoin de toutes les bonnes ondes pour préparer ensemble la réussite de notre ville. Il faut offrir au menteur Jacques Mahéas une retraite sereine. Elle devient urgente tant son agressivité et ses mensonges deviennent inquiétants. 

En avant ! 
 
*Puisque il m'appelle le "parachuté", la aussi, il ment, je vais donc l'appeler "le menteur", c'est ce que l'on appelle le principe de réciprocité.

samedi 28 janvier 2017

Important : 2 ème tour des primaires citoyennes

Le deuxième tour, c'est demain ! 
 
Évidemment, celles et ceux qui souhaitent y participer pourront se rendre dans les 2 bureaux de vote ouverts à cet effet de 9h à 19h : 

- Hôtel de Ville 
- Salle Marcel Pagnol 

Vous m'avez également demandé les raisons d'une telle attaque au travers d'un tract signé par le Maire de la Ville à l'égard du candidat Benoît HAMON. 

La réponse est assez simple : le candidat Benoît Hamon faisait partie des responsables socialistes de l'époque qui ont demandé l'exclusion de Jacques Mahéas du PS. Chacune et chacun peut avoir accès aux raisons de cette demande en tapant le nom du Maire sur Google (internet). 

Aussi, ce tract révèle bien, l'état d'esprit du Maire qui vise à opposer les uns aux autres, avec agressivité et une certaine capacité de mensonges. Nous connaissons malheureusement depuis trop longtemps ses méthodes. Ce n'est pas la vision que je me fais du vivre ensemble à Neuilly. 

Enfin, de source sûre, ce tract a profondément déçu le candidat Valls et son entourage qui le jugent agressif et contre productif. 

Demain, votez comme vous l'avez fait au premier tour. Avec vos idées, avec votre vision de la société et surtout pas celle d'un Maire qui croit encore pouvoir convaincre sa population qui se méfie de plus en plus de lui. C'est aussi la conséquence d'un essoufflement lié à son exercice du pouvoir local qui dure depuis 1977. 

Je reviendrai dans un autre temps sur la préparation des élections municipales de 2020. 

Demain, donnez de la force au candidat pour lequel vous avez voté au premier tour ! 

À bientôt !

samedi 7 janvier 2017

Je suis Charlie. 2 ans après.

Je n'oublierai jamais cette terrible journée avec les morts atroces de la rédaction de Charlie, celle d'Ahmed MERABET, puis les jours suivants avec l'assassinat de Clarissa JEAN-Philippe et la tuerie de l'Hyper Casher. 

J'ai encore en mémoire ces nombreuses alertes, ces nombreux témoignages qui m'arrivaient en masse tellement le choc nous avait envahi. 

Le 7 janvier 2015 fut une journée d'une violence inouïe. J'étais alors Vice-président du Conseil Régional d'île-de-France en charge notamment de la sécurité. Je m'étais rendu sur place avec le Président de la République. 

Ce que j'ai vu est indescriptible, inoubliable et d'une rare barbarie. 2 ans après, nous pensons à ces nombreuses victimes, à leurs familles, à leurs enfants et à leurs proches. 2 ans après, nous restons en alerte maximale car malheureusement nous n'en avons pas fini avec le terrorisme dans notre pays. 

La traque est sévère et continue. La détermination de nos services est viscérale et intacte. Rien, nous ne lâcherons rien face à cette violence aveugle qui vise à anéantir nos valeurs, notre idéal. 

Nous devons rester debout car nous sommes la France. Celle de la tolérance, de la démocratie, de la liberté d'expression et de l'amour. 

Aujourd'hui, à cet instant, j'adresse mes pensées les plus affectives à toutes les victimes de ces terribles journées. 

Nous sommes 66 millions à vous aimer, à penser à vous  en ce jour si particulier. 

#JesuisCharlie

jeudi 22 décembre 2016

Belles fêtes !

À la veille des fêtes de fin d'année, je veux par ces quelques mots vous dire à quel point, la vie est unique.

2016 fut particulière. Elle aura été une année dans laquelle nos larmes ont trop souvent coulées à la mémoire des nombreuses victimes tombées sous le feu, la lâcheté et la barbarie terroriste en France comme ailleurs dans le monde.

Trop d'âmes envolées au nom d'une pseudo idéologie. Elle fut aussi l'occasion de se rassembler, certes, dans la douleur, mais elle nous aura permis de se rappeler que nous pouvons ensemble vivre côte à côte dans le respect de nos différences et dans ce qui composent notre socle commun : les valeurs de la République.

2016 se termine.

Je forme le vœu pour toutes et tous que 2017 soit meilleure. Qu'elle nous apporte de la joie, de l'espoir, de bonnes ondes et surtout de l'amour à n'en plus finir.

Pour moi, en 2017, je continuerai sans relâche à aimer la vie, à aimer les gens, à défendre les plus fragiles, à sourire, à aider tant que je peux, à être généreux, à être à l'écoute, à croire en chacune et en chacun, et ce, sans exclusive.

En 2017, je continuerai à croquer la vie à pleines dents.

En 2017, je resterai profondément engagé au service de notre belle République. Plus qu'un objectif, un serment indéfectible tant j'aime mon pays.

Belles fêtes de fin d'année pour vous, pour vos proches et pour celles et ceux que vous aimez.

Un clin d’œil particulier aux habitant-e-s de ma ville, Neuilly-sur-Marne, aux responsables associatifs, aux fonctionnaires municipaux et à l’ensemble des services qui assurent notre sécurité.

Surtout, n'oublions jamais que nous n'avons qu'une vie !

A très vite !

mardi 13 décembre 2016

Pensez à vous inscrire sur les listes électorales...

En 2017, nous voterons.

Chacune et chacun pourra se prononcer à l'occasion de l'élection présidentielle, puis des législatives.

Pour se faire, il faut être inscrit-e sur les listes électorales.

Rien de plus simple :

Munissez-vous d'un justificatif de domicile, dirigez-vous à la Mairie de votre domicile et inscrivez-vous avant le 31 décembre !

Votre voix compte, ne laissez pas de place au hasard,

Participez ! Votez !

dimanche 13 novembre 2016

13 novembre 2015 : L'effroi, le choc, la résilience.


13 novembre 2015.

 Le téléphone sonne.

1 appel. Puis 2, 10, 30... et très vite ça s'emballe. Des centaines de SMS en quelques minutes.

 Des amis en pleurs. Des collègues choqués. Des cris. Du choc.

Je me dirige vers le Bataclan. Ça tire. Puis vers la belle équipe. Ce que je vois est choquant.

Des fonctionnaires de Police pleurent. J'en rassure un. Je le prends dans mes bras.

Je prends conscience de la gravité de la situation puisque les appels continuent d'arriver de la part de services de Police spécialisés. Ce sont des attaques simultanées.

Je tente de prendre un café, je rentre dans un bar, ce café m'est offert avec quelques larmes du serveur. Je lui dis de sécher ses larmes car on aura besoin aussi de son courage. Je contenais les miennes face à ce champs de bataille.

Les appels ne cessent d'arriver. Décompte macabre.

J'apprends qu'un ami est gravement blessé au Stade de France. Je l'appelle. Il va bien, son fils aussi. J'irai les voir dans la nuit à l'hôpital de Cergy.

Coup de fil inquiet d'une amie qui était avec l'un de ses amis paniqués du côté de la porte St Martin. Je vais les chercher. Je les dépose dans le 15ème.

Paris est vide.

Je vais à mon bureau. Je reviens du côté du Bataclan.... Puis de la belle équipe.

Un choc.

Je n'oublierai jamais la froideur de cette longue nuit. Des vies emportées par la violence barbare du terrorisme. Des familles endeuillées, un pays traumatisé.

Des questions. De la colère. De la tristesse. De la résilience. De l'espérance.

13 novembre 2016.

La France est debout.

Pensées profondes à toutes ces nombreuses victimes et à leur famille.

Nous vaincrons le terrorisme car nous sommes déterminés.

jeudi 3 novembre 2016

"Stop au placard à sorcières" : Ma réaction suite aux événements àl'école Paul Valéry

"Stop au placard à sorcières"... 

Tels sont les mots écrits sur cette banderole improvisée par des parents d'élèves de l'école Paul Valéry, excédés par de probables violences infligées à des enfants dans cette école à Neuilly-sur-Marne. 

Je me suis rendu ce matin devant cette école pour rencontrer les parents, le personnel et les services de l'éducation nationale, pour d'une part, rassurer les parents qu'une enquête est bien ouverte par le parquet de Bobigny, et d'autre part, réaffirmer mon attachement à la lutte contre toutes formes de violences et en particulier, celles à l'endroit des enfants. 

Je demande au Maire de la Ville, de recevoir dans les plus brefs délais une délégation de parents d'élèves afin de l'assurer du soutien de la municipalité.

Évidemment, comme dans toute affaire judiciaire, la présomption d'innocence doit être réelle.  

AK.

mercredi 19 octobre 2016

Soutien aux manifestants de la Police Nationale

L'image inquiétante de ce matin restera celle, ou l'on voit des fonctionnaires de la #PoliceNationale bloquer le véhicule de leur patron, le Directeur Général de la Police Nationale. 


Je comprends la colère de ces fonctionnaires, je partage leur exaspération, je suis solidaire des blessés et je suis inquiet face à la réponse qui vient d'être faite par leur Ministère de tutelle, l'Intérieur.  Quand nous sommes face à un conflit, face à des défenseurs de la République comme nos policiers, l'on se doit d'apporter de la sérénité et des réponses concrètes, pas une inspection poussée des services de l'Inspection Générale de la Police Nationale pour trouver l'identité des fonctionnaires manifestants. 


Je désapprouve cette réponse et je réaffirme mon total soutien à ces fonctionnaires qui sont à bout. Les déclarations ne valent rien face aux actes, notamment et surtout en période d'état d'urgence. 


Augmentons leur salaire, donnons-leur des moyens, des gilets par balles qui protègent, des armes qui fonctionnent, des véhicules qui roulent, du matériel informatique qui ne date pas des années lumières, des locaux dignes, des radiateurs qui fonctionnent, des salles de repos propres et elles aussi chauffées, bref, donnons-leur une vraie reconnaissance car à ce rythme, nous irons tout droit au mur. 


J'entends déjà, les défenseurs aveugles des causes perdues, m'expliquer que ce sont des syndicalistes de droite qui sont à la manœuvre ... Dommage pour eux, car nous assistons à un mouvement qui dépasse de loin les stratégies de syndicats. C'est aussi et sûrement l'avantage de bien connaître cette grande maison qu'est la Police Nationale. 


Abdelhak Kachouri, Ancien Vice-président de la Région Île de France en charge de la Sécurité.

dimanche 18 septembre 2016

Appel aux dirigeants du monde pour une Syrie en paix


Par Mohamad IZZAT KHATAB
Fondateur de la Syrie pour Tous

Je ne doute pas un instant que vous tous partagez ma douleur devant l'inadmissible paralysie à faire taire les armes dans mon pays : la Syrie.

Cinq longues années que cette guerre, toujours attisée par l'incompréhension de son évolution et d'un affligent aveu de l'incapacité à mettre un terme à sa folie meurtrière, dénombre aujourd'hui plus de 400.000 morts dont beaucoup ensevelis sous les décombres des villes détruites et infrastructures réduites en poussière.

Si je prends la parole à ce moment précis c'est parce que le moment est particulier. Une trêve récemment décrétée dure depuis cinq jours. Trêve qui change le quotidien du peuple syrien comme prémisse à l'avènement d'une paix tant attendue.

Mesdames et Messieurs les dirigeants du monde, saisissons ensemble et fermement cette ouverture et ne la laissons pas se refermer. Moi, l'homme d'affaire syrien, je m'adresse à l'autorité et aux bonnes volontés et vous informe que j'ai étudié et mis au point un large plan de reconstruction de mon pays. Reconstruction sans laquelle aucune paix ne saurait être durable. Paix sans laquelle le pays demeurera le théâtre ou prospéreraient les extrémismes de tous bords.

Résident en France depuis plus d'une décennie, l'amour de mon pays ne m'a jamais quitté. Le drame que nous, Syriens, vivons peut trouver sa solution par la relance de l'économie comme levier pour l'instauration de la paix qui, à son tour, servira d'amorce à l'ère de la réconciliation nationale.

C'est uniquement ainsi que nous arriverons à débarrasser de notre pays, que l'ingérence d'intrus, a transformé en champs de bataille de tous les intérêts sauf celui du peuple de Syrie.

Je ne peux ignorer les divergences de points de vue de mes compatriotes ni les aspirations qui les opposent et divisent, mais je demeure cependant convaincu que nous nous retrouvons tous dans l'ardent désir de revivre en paix et de remettre notre pays sur pieds.

C'est à cet objectif commun que mon plan ambitionne d'apporter une réponse. C'est un plan exhaustif, réaliste, et avant tout, original.

Original parce qu'en premier lieu, il assure le financement complet de toutes les actions qu'il propose par mes deniers propres sans faire appel à la générosité publique, ni à l'assistance de fonds institutionnels ni à aucune forme de subvention.

En 2012, j'ai fondé une organisation non gouvernementale (ONG) au nom de "La Syrie Pour Tous". Cette organisation servira de rails sur lesquelles, le train de la reconstruction s'annoncera. Elle sera l'organe exécutif décisionnaire et opérationnel. Chacune des étapes de mon plan a été soigneusement préparées, étudiée et budgétisée. Les indispensables partenariats technologiques, commerciaux et industriels assurés.

Mon plan donne la priorité à l'humain. Alléger la détresse matérielle des plus nécessiteux par une allocation de redémarrage dans la vie active est inscrit comme priorité. L'autre priorité est de remédier au calvaire que vivent les réfugiés Syriens aussi bien dans les pays voisins qu'en Europe, en assurer le rapatriement de tous ceux qui en manifestent le désir par une totale prise en charge l'ensemble des coûts afférents. Ces déplacés, replacés seront pour la plus part, sans toit. Des logements transitoires leur seront mis à disposition, en attendant l'achèvement du vaste programme de construction d'habitat que prévoit le plan.

Ce n'est qu'après avoir acquis la certitude que des réponses satisfaisantes aux premières nécessités ont été apportées que mon plan se tournera vers les solutions de nature à permettre à l'économie nationale de redémarrer et de retrouver, peu à peu, le niveau d'avant-guerre et de le dépasser.

Relancer l'économie n'a de sens que si celle-ci est orientée, avant tout, vers les conditions de vie et le bien-être des citoyens. Ainsi que mon plan prévoit de renflouer puis de moderniser tous les secteurs sensibles, à commence par l'agriculture et l'industrie légère, avant de se tourner vers l'ensemble de l'activité économique et des infrastructures du pays.

Sa deuxième phase prend en compte la vie syrienne dans son contexte de guerre civile et tente de dessiner les contours d'une société qui a jadis connu la paix civile et sociale.

L'ultime objectif de mon plan est de participer à la création, en Syrie, berceau de la civilisation, d'une démocratie convaincue de la nécessité d'une paix régionale et d'une société civile moderne où les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité prennent tout leur sens.

J'ai acquis la conviction que si nous annonçons sans tarder ce plan, alors les conditions mêmes de la solution politique nécessaire en Syrie changeront et nous pourrons enfin construire une véritable alternative de rassemblement de tout le peuple syrien.

Pour avancer je demande, à monsieur De Mistura, de mettre sans tarder à l'ordre du jour, la mise en place de ce plan, appuyé par toutes les ONG qui souhaitent se joindre à l'écriture d'une nouvelle histoire pour la Syrie.

C'est aux leaders du monde, d'agir en aidant à la réalisation de ce plan qui n'est pas exhaustif mais qui doit être considéré comme un point de départ...

Agissons maintenant pour la Syrie pour tous.