jeudi 20 août 2015

Tracer la route, soulever l'espérance.


Par Abdelhak Kachouri.

Vice-président de la Région Île-de-France en charge de la Politique de la Ville, de la Citoyenneté et de la Sécurité
Conseiller municipal de Neuilly-sur-Marne.

Chacune et chacun le sait, nous autres, élu-e-s à la Région IDF en particulier, la Droite et la Gauche ce n'est pas la même chose dans le pilotage de l'institution régionale.

Depuis 2010, les multiples exemples qui suivent illustrent cette vision archaïque et dépourvue de sens politique.

Lorsque la Gauche œuvre pour renforcer l'offre de logements sociaux en Île-de-France, la Droite, elle, dans certaines villes qu'elle dirige, provisionne dans ses budgets locaux l'amende qui lui permettra d'éviter la construction de ces logements pourtant utiles au regard du nombre de demandeurs.

Lorsque la Gauche mobilise des centaines de millions d'euros pour accompagner le milieu associatif, la Droite, elle, propose de supprimer ces aides car non prioritaires à ses yeux. Imaginons l'impact désastreux de cette mesure si elle était appliquée.

Lorsque la Gauche déploie toute son énergie pour contribuer au pouvoir d'achat, le Pass Navigo unique à 70 euros est un exemple concret, la Droite, elle, théorise, pinaille et tente de manipuler l'opinion Francilienne à coups de mensonges, en changeant d'avis en fonction du vent, en masquant son opposition à cette mesure historique dans notre Région et dans notre pays. La girouette semble est une boussole pour la Droite Francilienne.

Lorsque la Gauche agit pour aider les territoires fragiles, la Droite, elle, estime que c'est une politique qui entretient les ghettos, drôle de conception de la solidarité républicaine.

La Droite ce n'est pas la même chose que la Gauche, ces exemples montrent à quel point, nous devons mesurer la gravité d'un tel scénario si celui-ci devait se produire en décembre prochain avec l'arrivée de la Droite à la tête de la Région.

Avec Claude Bartolone et les militant-e-s du Parti Socialiste, nous avons posé la première pierre du large rassemblement, nous avons lancé des centaines d'initiatives sur le terrain, au contact des Franciliennes et des Franciliens, nous voulons construire un projet avec toute la Gauche car l'enjeu est vital pour des millions d'habitants de notre Région..

Nous renforcerons encore nos politiques pour les plus fragiles, pour celles et ceux de l'urbain et du rural qui s'estiment écartés, pour ces milliers de jeunes qui tournent en rond avec l'inquiétude du lendemain, en somme, il nous faudra redonner de l'espérance et c'est tout l'enjeu du scrutin qui s'annonce.

En avant #AvecBarto !