lundi 3 novembre 2014

Jacques Mahéas rappelé à ses obligations par la Région



Courrier adressé par la Région IDF

*Information importante au bas de cet article 

Dans l'édito du magazine municipal de novembre 2014, Jacques Mahéas, Maire de Neuilly-sur-Marne, se vante de l'ouverture de la médiathèque il y a quelques jours.

Normal pour un Maire qui à la moindre occasion donne l'impression d'être très actif, sur tous les fronts, à coups de photos sur le magazine municipal, ce qui, vous en conviendrez, n'est que poudre aux yeux au regard du peu de présence sur le terrain de celui-ci et de la multiplication des problèmes sur d'autres sujets qui ne le font pas réagir car en déconnection totale avec sa population. 

Il se plait souvent à dire "il ne se passe rien à Neuilly-sur-Marne" ! Et bien sortez un peu plus sur le terrain, vous verrez ! 

Dans cet édito, il vante aussi l'action de la ville, le rôle de l'architecte, que je félicite ainsi que son équipe pour la qualité de cette structure, mais, et c'est fort dommage, il oublie l'essentiel... Il oublie de préciser l'engagement des partenaires qui ont permis la réalisation de la médiathèque ! 

C'est le cas, pour la Région île-de-France, notamment, qui a mis plus d'un million d'euros dans ce projet.

Oubli ? 

Mais non ! 

C'est une volonté assumée par le Maire qui semble là encore avoir oublié les règles élémentaires du protocole lui imposant un strict respect des conventions signées entre la ville et la Région.

Mon équipe se tient à sa disposition pour l'aider à mieux comprendre ces règles si nécessaire. (C'est gratuit) 

Après 37 années d'exercice, on peut toujours apprendre, même pour un ancien de l'éducation nationale. 

Allez, faisons preuve de pédagogie, là aussi,  c'est gratuit : 

Il doit par exemple convier les partenaires institutionnels pour "couper le ruban", "prendre la parole" et ce n'est pas un détail "visiter le lieu" d'une manière officielle.

A Neuilly-sur-Marne, qui n'est pas une enclave autonome à la marge de la République, Jacques Mahéas, encore Maire pour sa 38ème année, méprise ouvertement ces règles élémentaires qui pourtant lui permettraient de retrouver une once de considération de la part d'acteurs et de responsables politiques. 

Face à cela, la Région île-de-France, à ma demande, lui a adressé un ferme rappel à ses obligations afin d'éviter ce type de désagrément à l'avenir.

Pour information : 

La Région Île-de-France a depuis 2010, investi plus de 41 millions d'euros dans les projets concernant Neuilly-sur-Marne. Il serait donc problématique d'y mettre un terme si nous devions constater une nouvelle fois ce comportement non responsable d'un Maire qui semble obnubilé par ma personne... J'ai même eu le droit à l'occasion de la remise d'une décoration à l'un de ses fidèles, à quelques mots en total décalage avec le moment festif, c'est dire l'état d'esprit du Maire qui mêle haine et agressivité. Monsieur le Maire devrait se rappeler que nous ne sommes plus en élection ! 

Bon, je vais être sympa avec lui, j'ai encore quelques cartes "contact" (cravate fuchsia pour satisfaire mon voisin de quartier dont la plume sur le blog Mediapart reste malgré tout pertinente) que je pourrais lui dédicacer si cette pensée intense à mon égard devait persister !  Au moins je ne serai pas loin de lui ! 

Plus sérieusement, aujourd'hui, il s'agit de la médiathèque, il y a quelques semaines, il refusait d'accueillir le Président de la Région à l'IFITS sous prétexte qu'il ne souhaitait pas se montrer aux côtés des deux Vice-présidents habitant la ville, dont moi. Même en cours de "récré", il y a un minimum de maturité. 

Et comble du ridicule, il aurait fait annuler l'inauguration de logements sociaux financés  par la Région car il me refusait la parole ! 

Il est à présent nécessaire que chacune et chacun soit en mesure de connaître la vérité.  

Non, ce n'est pas le Maire seul, qui finance les équipements publics ! Sans l'aide de l'Etat, du Conseil Général et du Conseil Régional (tableau complet bientôt dans votre boîte à lettres), rien ne pourrait se faire. 

Sans ces institutions, la ville serait totalement éteinte avec des équipements d'un autre temps faute d'ambitions et de visions politiques du Maire depuis 1977.

Pour ma part, j'agis en responsabilité pour faire avancer notre ville malgré le comportement égocentrique du Maire.

Voilà la vérité. 

Nous connaissons les méthodes et la stratégie du Maire qui consiste à "zapper" les autres en se jetant des fleurs (sauf les roses, elles ne veulent plus de lui) en écrivant ce que bon lui semble sur ses supports acquis à sa cause. 

Je pense que lorsque un homme est détenteur d'un mandat de Premier magistrat, cela l'oblige à se placer au dessus de tout, en favorisant exclusivement l'intérêt de ses administrés. 

Le spectacle que donne le Maire est affligeant pour la fonction. Il y aura d'autres Maires après Jacques Mahéas, (ce qui est une perspective réjouissante) qui sauront redonner de la consistance, du sens, du contact et du dynamisme à cette fonction malmenée par un homme à bout de souffle, s'accrochant coûte que coûte au pouvoir local. 


Il peut aussi considérer qu'il n'a plus les forces et la motivation pour faire ce travail, alors il doit arrêter et passer la main. 

A Joëlle Amozigh par exemple, dont je ne doute pas de ses capacités à offrir un autre chemin aux Nocéennes et aux Nocéens.

J'y suis favorable car c'était bien avant les municipales mon choix. 
Si ce n'est pas le cas, je poursuivrais mon travail pour préparer le changement en 2020. 

En attendant, j'ai demandé à la Région Île-de-France en accord avec son Président, de suivre de très près les projets de Neuilly-sur-Marne et de bloquer tous les autres financements, si le comportement immature du Maire devait durer. 

Vous êtes nombreuses et nombreux à considérer que c'est le mandat de trop pour Jacques Mahéas, agissons ensemble pour que ce mandat ne soit pas en plus celui de l'irresponsabilité. 

* Le processus interne au PS de désignation de nos candidats pour les élections départementales (ex cantonales) débute aujourd'hui. Je considère donc que les socialistes doivent être concentrés sur la préparation de cette élection et de ses initiatives de campagne. Nous avons donc pris la décision avec mon équipe, en accord avec les cadres du PS, de suspendre les articles portant sur la situation locale, en rendant prioritaires les thèmes relatifs à l'avenir de notre département. 

L'enjeu est grand et les socialistes avec les composantes de la Gauche doivent œuvrer pour garder notre département ancré à Gauche.  

Nous allons donc, nous aussi, agir pour contribuer à la victoire des socialistes sur le canton et ainsi permettre à Stéphane Troussel, Président du Conseil Général et à son équipe de poursuivre les nombreux chantiers engagés.

En avant !