mercredi 17 septembre 2014

Dans 6 mois, les élections départementales !

C'est officiel, le Premier Ministre, Manuel Valls, l'a annoncé à l'occasion de son discours de politique générale.

En mars prochain se tiendront les élections départementales (ex cantonales) et en décembre 2015, les régionales. 

Avec 21 villes dirigées par la droite depuis mars 2014, le risque de voir la gauche perdre le pilotage de ce département est grand. 

Suffisamment grand pour que les forces de Gauche se rassemblement et agissent ensemble pour empêcher un tel désastre.

C'est en tout cas, le vœu que je forme à la veille de nos échanges politiques avec nos partenaires. 

La situation nationale doit nous amener à réfléchir à la meilleure approche pour préserver les politiques d'aide et d'accompagnement des plus fragiles d'entre nous résidants en Seine Saint-Denis.
Dans ma ville, à Neuilly-sur-Marne, nous aurons conformément à nos statuts, un débat pour désigner ceux qui porteront le projet départemental, aux côtés de nos camarades de Gagny qui devront eux aussi, prendre part à cette désignation, compte tenu de la nouvelle carte des cantons intégrant Gagny.

Il n'y aura pas de candidat ou de candidate qui pourra éviter la désignation et le débat en section socialiste. 

Préalablement à la désignation, il faudra que les élu-e-s sortant-e-s, rendent compte de leur mandat, devant les militants des deux sections concernées.

Nous concernant, je sais d'avance, que notre camarade Michèle Bailly, s'exercera volontiers à ce passage utile si elle décidait de se représenter. 

Il s'agit la d'un exercice incontournable qui renforce la démocratie. 

À l'évidence, les débats que les sections socialistes de Neuilly-sur-Marne et Gagny devront organiser seront utiles pour fixer une nouvelle ambition et une nouvelle approche dans la traduction des valeurs et des projets que porte la Gauche pour notre département. 

Je prendrai part activement à ces débats et défendrai des propositions qui solidifieront les politiques impulsées par le Président du Conseil Général de la Seine Saint-Denis, Stéphane Troussel et sa majorité. 

Je livrerai aussi mon analyse pour que ceux qui porteront nos couleurs soient en capacité de renouer avec les électeurs car, être élu-e, ce n'est pas se réveiller à quelques mois d'une élection, tenter de se faire réélire et disparaître. 

Le Parti socialiste proposera une série de rencontre dans les quartiers afin de présenter le projet et ceux qui le traduiront pour la prochaine mandature.

Je participerai à cette campagne.