mardi 4 février 2014

NS'M : Rythmes scolaires : Monsieur le Maire, que décidez vous ?

Énième approximation dans l'argumentaire de Monsieur le Maire, cette fois, ce sera l'application des rythmes scolaires qui semble poser problème.

Problème financier lié au recrutement des personnels éducatifs pour assurer les activités périscolaires ? 

Problème politique lié à l'absence de de concertation avec l'équipe municipale, avec les conseils d'écoles, avec les professeurs des écoles, avec, et c'est essentiel, les parents d'élèves ? 

Problème d'autoritarisme avec une nouvelle fois la traditionnelle réponse, "circulez, il n'y a rien à voir".

Sûrement tout à la fois et je le déplore sur ce sujet comme sur tant d'autres. 

Monsieur le Maire, il est temps de réveiller votre idéal républicain, vous, l'ancien sénateur et l'actuel premier magistrat de la ville pour traduire ce que la loi vous impose.

Vous semblez vous et votre équipe mépriser les attentes et les inquiétudes légitimes des parents d'élèves qui ne cessent de réclamer un calendrier de concertation suivi d'un plan d'actions permettant l'application des rythmes scolaires.

Vous avez déjà oublié le contenu de la loi ?

Voici une synthèse efficace ! 

Le décret n°2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l’organisation du temps scolaire indique en son article 2 qu’à compter de la rentrée 2013, la semaine scolaire comporte pour tous les élèves vingt-quatre heures d’enseignement réparties sur neuf demi-journées.

L’article 4 précise toutefois que « le maire […] peut, au plus tard le 31 mars 2013, demander au directeur académique des services de l’Éducation nationale le report de l’application du présent décret à la rentrée scolaire 2014 ».

Si j'étais élu Maire de NS'M, en mars prochain, je prendrais le temps nécessaire pour rencontrer l'ensemble des conseils d'écoles, les parents d'élèves et les professeurs, au travers de rencontres publiques dans les écoles.

L'autoritarisme et le mépris n'ont jamais fait une politique éducative, ils contribuent à creuser davantage le fossé entre les élus et les acteurs du quotidien. 

Il convient à présent d'agir avec respect et responsabilité pour faire grandir NS'M et réussir nos enfants. 

Avec la Gauche rassemblée, nous avons cette ambition et avec votre soutien, nous mettrons en place une nouvelle forme de concertation. 

Abdelhak Kachouri
Tête de liste de la Gauche rassemblée
Vice-président de la Région île de France