mardi 25 février 2014

NS'M : Crise au marché, le Maire inquiète les commerçants

Un gestionnaire de marché mis de côté, qui au passage va saisir la justice, de graves carences en matière de sécurité, des commerçants remontés contre la ville et le Maire, incomprehensifs face à une méthode qu'ils qualifient "d'autoritaire et d'irrespectueuse".

Voilà une nouvelle situation qui risque d'être explosive si elle devait persister dans les prochains jours. 

Encore une ! 

Le Maire, encore une fois, sans grande concertation, ni même de calendrier de mise en œuvre d'une autre gestion du marché, décide d'imposer ses vues en déréglant davantage le fonctionnement d'un marché qui était déjà fortement   affaibli par l'inaction affligeante du Maire. 

À partir de samedi, une gestion "municipale" prendra ses responsabilités sans que personne ne sache précisément le contenu de la feuille de route de ces "nouveaux responsables" du marché. 

À l'exception d'un courrier distribué ces dernières semaines aux commerçants dont le contenu est surprenant, rien n'aura été fait pour rassurer les commerçants et le personnel qui gérait le marché qui pourtant n'a pas démérité.

Je dénonce avec force ces méthodes qui visent à empêcher la concertation avec les commerçants, les responsables syndicaux et les élus qui, la encore, ne font que lever la main sans mesurer les conséquences de leur vote, pour valider un contenu qui créera de multiples incidents dans les prochains jours sur le marché d'après les commerçants que j'ai vu récemment. 

La méthode du Maire est connue : "je décide, vous appliquez". 

Le 23 mars, en votant pour la liste de la Gauche rassemblée conduite par Abdelhak Kachouri, vous voterez pour la considération et le respect de chacune et de chacun. 

Si je suis élu Maire en mars prochain, je lancerais une grande concertation avec les élus, les commerçants et les habitants pour dynamiser autrement le marché et les commerces. 

C'est cela agir dans l'intérêt collectif.