lundi 4 novembre 2013

Neuilly-sur-Marne : Dire la vérité, c'est essentiel

La distribution dans quelques boîtes à lettres du journal "Le Nocéen" aura au moins eu le mérite de rappeler l'existence de notre organisation politique dans la ville.

C'est déjà ça ! 

J'ai eu l'occasion de féliciter les rédacteurs de ce support utile, support qui mériterait tout de même une consistance et une ambition politiques plus affichées.

Il faudrait aussi lui donner une ligne éditoriale compréhensible et une charte graphique respectée et actualisée (le logo du PS n'est pas le bon).

Tout ceci réalisé, cela lui permettrait d'expliquer ce que nous faisons à l'échelle de la France, sous l'impulsion du Président de la République et du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, mais aussi à l'échelon local en rendant compte de ce que nous, socialistes, réalisons depuis 1977.

Ce support doit avoir cet objectif unique car le travail de restitution de l'action politique de nos élus dans cette période de préparation des municipales est d'une telle importance, qu'il faudra sûrement des centaines de numéros du journal  "Le Nocéen".

Chiche ? 

Gardons-nous donc de régler quelques comptes en usant d'erreurs et d'imprécisions qui affaibliraient davantage encore la parole des responsables politiques dans notre ville, qui rappelons-le, n'est déjà pas au beau fixe.

Il y a suffisamment de sujets et de problèmes à traiter pour éviter ce type de comportement inutile et enfantin qui ne vise qu'à porter atteinte à celles et ceux qui construisent l'avenir, et ils sont nombreux.

Vous le savez, la direction nationale du PS a bloqué le processus de désignation et ce, à ma demande, je l'assume totalement, compte tenu des nombreuses difficultés au sein de notre section locale, du nombre surprenant d'adhérents (la technique est connue et vise à dramatiser une situation pourtant simple et ainsi à faire adhérer en masse des jeunes pour un emploi, des employés communaux pour une évolution de carrière, des habitants pour un logement etc...) compte tenu aussi du mélange des genres qui pourraient nuire à la sérénité de nos travaux de désignation.

Je demanderais si nécessaire la mise sous tutelle de la section PS, si les questions que j'ai posées aux responsables notamment financiers de la section, ne m'apportent pas de réponse. 

Je demanderais aussi à la direction nationale, une vérification précise de la liste des adhérents afin de lever les doutes, car à l'évidence, le bond des adhésions notamment d'agents communaux est surprenant et place notre section au premier rang de celles qui comptent le plus de fonctionnaires.

Dynamisme ? Crainte ? Besoin de se renforcer dans la perspective des municipales ? Inquiétude ?

Évidemment, connaissant la pression dont ils sont victimes, je peux comprendre leur situation et donc, je ne peux qu'analyser ces adhésions comme une forme de résignation.

J'y reviendrai prochainement. 

J'ai fait le choix d'être candidat pour succéder au Maire sortant, car, je crois, comme vous, que NS'M n'est pas condamnée à subir une seule ligne politique qui se considérerait comme la seule fiable pour l'intérêt des habitants.

À ce propos, certains semblent totalement déconnectés du terrain car la déception grandit et les critiques sont de plus en plus féroces à l'égard de l'équipe actuelle et du Maire.

Logique, non ? 

Pour s'en rendre compte, il faut aller à la rencontre des "vrais gens" et non pas entretenir le "microcosme" ou le "groupe" de tel ou tel quartier, NS'M c'est 35 000 habitants.

Pour s'en rendre compte, il faut arrêter de se morfondre dans les couloirs de l'hôtel de ville, dans les bureaux des uns et des autres en tentant de monter des "coups" pour contrer une autre ligne politique.

En clair : justifier le salaire ou l'indemnité que le contribuable verse mensuellement.

J'ai déposé ma candidature comme 3 autres candidats, dont je salue le courage, je ne me suis jamais présenté comme la "tête de liste investie", précisément parce que nous serons en situation de discussion avec la direction nationale du PS dans les prochains jours.

Il est donc malsain d'induire en erreur les Nocéennes et les Nocéens en indiquant dans ce journal que je me présente comme le candidat investi. 

Après tout, nous ne sommes pas à un mensonge près, "triste habitude" disent les anciens.
Oui, je veux être désigné, oui, j'ai de l'ambition pour ma ville qui s'endort progressivement et se referme sur elle même, cette volonté est publique.

Oui, je vous informe de mon action, par affiches, par mails, par SMS, par lettres ou au travers de mon blog qui est un support très consulté.

Oui, je multiplie les rencontres d'appartements car vous en faites la demande ! 

J'assume ce dynamisme politique que nous impulsons avec mon équipe et qui répond à vos exigences.

Dois-je rougir de cela ? Dois-je m'excuser de mon action ? Cela fait-il de moi un homme à chasser pour autant ? 

Je ne le crois pas.

L'inactivité et l'incompétence des uns ne doit pas freiner le travail et la mobilisation des autres. 

Il ne doit y avoir aucune haine et méchanceté à cela, car chacune et chacun est en droit d'être candidate ou candidat même face au Maire sortant et cela sans son autorisation ! 

Nous ne sommes ni dans un Royaume, ni dans une dictature. 

Je ne suis et ne serai jamais un courtisan, un fan ou un adepte de tel ou tel système.

La liberté n'a pas de prix, elle ne s'achète pas, ni par un poste d'élu-e, ni par une indemnité, ni par une sucette.  

Nous ne sommes pas des "sujets" mais des hommes et des femmes qui souhaitent le changement. 

Doit-on rappeler que c'est un principe élémentaire de la démocratie que de vouloir briguer un mandat ? 

Doit-on rappeler également que NS'M fait partie de notre République ? 

Mesdames, Messieurs, rien ne me détournera, ni ne me fera changer de cap, vous pouvez compter sur ma détermination. 

Ni les menaces, ni les dénigrements, ni les mensonges des professionnels de l'imposture ne m'atteignent car je sais votre confiance et votre soutien.

Ne vous laissez pas manipuler ou acheter par quelques fossoyeurs de l'espoir et de l'action. 

Il semblerait que ce soit de tradition à la veille des élections dans notre ville.

Nous pouvons donner Ensemble, un Nouvel Élan pour Neuilly-sur-Marne, travaillons-le, avec rigueur et hauteur de vue. 

À très vite !