vendredi 16 août 2013

Neuilly-sur-Marne : "Garantie Jeunes" Les Nocéens et les Nocéennes éligibles

J'ai eu l'occasion ici de développer quelques propositions pour permettre aux jeunes de la ville de bénéficier d'un accompagnement renforcé vers l'emploi. 
Il s'agit notamment d'être en mesure d'identifier les motivations et les souhaits de ces jeunes pour tenter de trouver un emploi adapté à leur objectif. 
Certes, l'État prend sa part de responsabilité dans cette lutte contre le chômage, la ville de Neuilly-sur-Marne devra professionnaliser et former ses équipes affectées à ces questions, afin de mieux identifier et accompagner les publics concernés.
Ainsi, le Parti Socialiste se félicite de la mise en place de la « garantie jeunes » par le gouvernement, qui vient concrétiser l’accord obtenu à l’échelle européenne sur proposition de François Hollande pour mettre en place un fond européen de lutte contre le chômage des jeunes. 
Les jeunes de 18 à 25 ans, confrontés à un marché du travail qui ne leur est pas favorable, connaissent un taux de chômage de 26,2% et sont davantage exposés à la précarité que leurs ainés.
Le Parti socialiste se réjouit donc de ce nouveau dispositif d’accompagnement vers l’emploi qui s’adressera aux jeunes rencontrant le plus de difficultés et comblera un manque en leur versant l’équivalent du RSA, auquel peu d’entre eux ont accès faute d’avoir exercé une activité d’au moins deux ans ou d’avoir atteint les 25 ans requis.
La « garantie jeunes » comprendra également un accompagnement renforcé qui sera assuré par les missions locales. 
L’ensemble de ce dispositif permettra aux jeunes les plus précaires d’être mieux armés pour trouver un emploi. 
La « garantie jeunes » s’appliquera dès la rentrée sur dix territoires expérimentaux et touchera 10 000 jeunes. Elle s’étendra dès l’année prochaine sur dix autres territoires (30 000 jeunes) avec un objectif, après évaluation du dispositif, de 100 000 contrats pour 2016.
Le Parti socialiste salue la mise en œuvre de cette garantie qui, en s’inscrivant dans la priorité donnée à la jeunesse par le président de la République, constitue un outil majeur pour lutter contre la précarité et l’exclusion qui touche les jeunes.